Elhadj Safioulaye Bah, préfet de Labé

La procédure pénale engagée contre le préfet de Labé, Elhadj Safioulahi Bah depuis le 8 janvier dernier par le jeune opérateur économique Elhadj Mamadou Bhoye Garambé DIALLO a été annulée dans la matinée de ce mercredi, 17 janvier 2018, par le Tribunal Correctionnel de la même ville pour vice de forme, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Comme annoncé dans nos précédentes éditions, le préfet de Labé, Elhadj Safioulahi Bah a effectivement comparu devant le Tribunal Correctionnel de la même ville qui a siégé en audience publique dans la matinée de ce mercredi, 17 janvier 2018.

Il y était poursuivi pour avoir fait détenir pendant plusieurs jours à la Gendarmerie le jeune opérateur économique Elhadj Mamadou Bhoye DIALLO qui revendique un droit de propriété pour un domaine intéressant les autorités préfectorale.

Mais, à l’ouverture de cette première audience publique qui devait être consacrée à la fixation de la caution de consignation dans le cadre d’une procédure de citation directe, les avocats de l’accusé, Maître Sidiki Bérété et Maître Lanciné Sylla ont soulevé une exception liée à l’incompétence de la juridiction de jugement saisie.

Il ressort que dans la citation, la partie civile a parlé de séquestration qui est une infraction criminelle, au regard de l’article 303 du code pénal guinéen.

Après avoir mis cette exception en délibéré et en avoir délibéré conformément à la loi, le Tribunal Correctionnel de Labé, siégeant en audience publique sous la présidence du juge Aboubacar Thiam s’est déclaré incompétent pour connaître de cette affaire.

En réaction, l’avocat du commerçant, Maître Amadou Kourouma a décidé de mieux se pourvoir en reprenant la procédure conformément à la volonté de son client.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin