Elhadj Safioulaye Bah, préfet de Labé

Le Tribunal de Première Instance de Labé vient de reconnaître le préfet Elhadj Safioulahi Bah coupable des faits d’abus d’autorité au préjudice de l’opérateur économique, Elhadj Mamadou Bhoye Diallo, ressortissant de la sous-préfecture de Garambé, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

La décision est tombée ce jeudi, 29 mars 2018, aux environs de 17 heures après 2 jours de débats houleux. Le préfet de Labé a finalement été condamné à un an d’emprisonnement assorti de sursis, 2 millions d’amende et 100 millions de francs guinéens à titre de dommages et intérêts à verser au plaignant, Elhadj Mamadou Bhoye Garambé Diallo.

A peine prononcée, cette décision du juge Aboubacar Thiam fait déjà objet d’appel interjeté par le préfet de Labé, Elhadj Safioulahi Bah ayant pour avocat Maître Salifou Boiro.

En attendant, signalons que cette condamnation du préfet de Labé par le Tribunal de Première Instance suscite beaucoup de commentaires dans la ville de Labé où les sentiments de joie se lisent sur beaucoup de visages.

Rappelons que c’est le 26 décembre 2017 que le plaignant, Elhadj Mamadou Bhoye Diallo, opérateur économique a été interpellé et conduit à l’Escadron Mobile N°8 de la Gendarmerie sur ordre du préfet de Labé, ELhadj Safioulahi.

L’opérateur économique était accusé par les autorités préfectorales d’avoir cherché à mettre en valeur un domaine que ses parents auraient donné à l’Etat guinéen qui en a attribué au Haut Commandement de la Gendarmerie Nationale, Direction de la Justice Militaire.

Sur le terrain, les documents brandis pour justifier cette propriété de l’Etat sont contestés par beaucoup d’observateurs.

Il est ressorti des débats à l’audience du Tribunal de Première Instance de Labé que l’interpellation et la détention de l’opérateur économique n’était pas la procédure indiquée pour rétablir l’Etat guinéen dans ses droits.

Qu’il revenait aux autorités préfectorales de saisir le parquet de Labé pour que la lumière soit faite sur la vraie situation de ce domaine litigieux.

En tout état de cause, le gouverneur de Labé avait bien voulu éviter cette humiliation à son préfet. Mais, hélas !

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin