Thierno Hamidou Barry, la trentaine bien sonnée, est un cireur de chaussures à travers la ville de Conakry. Après des mois d’activité, il parvient à épargner la somme de 7 millions 511 mille francs guinéens qu’il confie à Mamadou Oury Barry, un de ses cousins. Mais, toutes ses tentatives de rentrer en possession de son argent des mains de Mamadou Oury, marchand de profession, vont se révéler vaines. L’affaire, portée devant les juridictions compétentes, a été jugée ce lundi 30 avril 2018 au Tribunal de Première Instance de Mafanco, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Les faits se sont produits courant 2017. Appelé à la barre, le prévenu Mamadou Oury Barry a reconnu avoir reçu le montant de 7 millions 511 mille FG des mains du plaignant. Mais, se défend-il, « j’ai été victime de vol dans ma boutique. Ma femme était malade et moi j’étais absent. C’est là que les malfaiteurs ont tout prix, y compris  la somme qu’on m’a confié. Je n’ai pas volé cet argent ».

A la question de savoir s’il a fait une déclaration de vol à la police ou à la gendarmerie, le prévenu dira juste avoir informé ses parents et proches.

Thierno Hamidou Barry, venu donner sa version des faits, dira qu’il a remis cette somme à son ami « pour ne pas que je l’utilise. C’est ainsi que je lui ai dit que je reviendrai chercher la somme quand j’en aurai besoin. Mais, à chaque fois que je viens chez lui, c’est de rendez-vous qu’il me donne. J’ai fait intervenir la famille pour qu’on règle l’affaire à l’amiable. Finalement, comme on ne se comprenait pas, je me suis décidé de saisir la justice ».

Interrogé par le juge Ibrahima Sory 2 Tounkara sur le montant que Mamadou Oury lui doit, le cireur dira qu’une partie a été remboursée. « Il a remboursé une partie de l’argent. Il a donné 3 millions 300 mille francs  guinéens. Il me doit désormais la somme de 4 millions 211 mille francs guinéens. Il a été victime de vol, mais selon ce qu’il a dit à un de ses voisins, qui est âgé de 80 ans, c’est des cartes de recharge et une petite somme que les voleurs ont pris dans sa boutique. Don, Je veux qu’il me rende le reste », a sollicité Thierno Hamidou Barry.

Dans ses réquisitions, le procureur Lansana Cissé fera remarquer qu’il y a non seulement abus de confiance, mais aussi le prévenu n’a pas apporté les preuves du vol dont il prétend avoir été victime. « Qu’il vous plaise de le retenir dans les liens de la culpabilité d’abus de confiance. Pour la répression, en application de l’article 428 du Code Pénal, vous le condamnerez à 12 mois de prison ferme et à une amende d’un million de francs guinéens »,  a requis Lansana Cissé.

Pour sa propre défense, Mamadou Oury Barry va demander à ce que le tribunal lui facilite la tâche afin qu’il puisse payer le reste du montant.

Le juge a renvoyé l’affaire au lundi 07 mai 2018 pour décision être rendue.

Mamadou Oury Barry est reparti à la maison centrale de Coronthie où il séjourne depuis 15 janvier 2018.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tel 628 17 99 17

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin