Comme indiqué dans nos précédentes dépêches, l’Assemblée nationale a adopté six textes dont une convention et deux avenants miniers, le mercredi 15 mai 2018. Interrogé à la fin de la plénière sur l’avenant de l’AMC, le député uninominal de Gaoual, a exprimé le souhait des populations locales de voir le démarrage de la société minière de Koumbia, annoncé pour 2019.

Honorable Ousmane Gaoual Diallo s’est dit particulièrement intéressé à ce deuxième avenant de l’AMC à cause des bénéfices que les populations pourraient en tirer. « L’ensemble des populations de Gaoual et au delà sont en attente de voir les premiers coups de pioche réalisés sur son sol et apporter un plus au développement de leur communauté. J’ai saisi l’occasion en plénière pour demander à l’Etat d’envisager tous les mécanismes possibles pour anticiper la sensibilisation des populations et les mettre au courant de tous les aspects liés à l’implantation de cette compagnie minière, première du genre sur le sol de Gaoual ».

S’agissant des autres textes votés par le parlement, à savoir le Projet de loi portant modification du code de l’aviation civile, celui portant Organisation du transport Routier et des Intermédiaires du transport, et le Projet de loi portant Protection et Promotion des Personnes Handicapées, le député uninominal de Gaoual a également donné son point de vue.

Pour lui, la loi portant sur les personnes handicapées ou tout simplement les personnes les moins avantagées par la nature, « handicapés, albinos ou tous les autres citoyens qui s’insèrent difficilement dans la société, c’est important que la Guinée regarde aussi ses citoyens. Ils ont des droits et des attentes vis-à-vis de l’Etat qui a l’obligation de les protéger et de les assister ».

Enfin, le député a expliqué que certains sujets qui inquiètent les populations ont été portés à la connaissance des personnes les plus autorisées de l’exécutif pour des solutions. Il s’agit par exemple de ces populations inquiètes de voir leur sous-sol massivement exploité et soucieuses de voir ce que cela peut apporter en termes d’impact économique, environnemental, juridique, sanitaire, social sur eux-mêmes et sur leur bien être. Il y a un nombre de questions qui ont été posées dans ce sens et je pense que c’est fondamental de le savoir», a estimé Ousmane Gaoual Diallo.

Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin