C’est le Lycée Wouro qui a servi de cadre à la cérémonie de lancement officiel des premières épreuves du baccalauréat unique session 2018 dans la Région Administrative de Labé où ils sont au total 2.941 candidats inscrits dont 1160 fille, rapporte un collaborateur de Guineematin.com dans la région.

Au cours de cette cérémonie de lancement officiel des premières épreuves du baccalauréat unique session 2018, le gouverneur de région Sadou Keïta a exhorté les candidats à être sereins, parce qu’il n’y a rien d’extraordinaire : « c’est de l’ordinaire officialisé ». Plus loin, le gouverneur ajoute « c’est une évaluation, tout ce que vous avez appris et retenu, c’est ce que vous allez coucher sur papier. Seulement, il y a un principe : celui de la tolérance zéro ! On ne copie pas, on ne triche pas, on ne regarde ni à gauche ni à droite ; et, que le meilleur gagne ».

Mamadou Mouctar Diallo, élève en terminale, interrogé avant la première épreuve, rassure qu’ils vont affronter le baccalauréat dans les meilleures conditions. Sur la question de savoir si la grève qui avait secoué le système éducatif guinéen pourrait avoir un impact sur eux, Mamadou Mouctar a répondu en ces termes « la grève ne peut pas empêcher un élève de la terminale de faire ses devoirs ou bien de réviser ses leçons ».

Selon les autorités de l’éducation, toutes les dispositions sont prises pour que le baccalauréat se déroule dans les règles de l’art, dans la région administrative de Labé.

De Labé, Saïdou Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin