Comme annoncé dans plusieurs de nos publications, le Premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana, a fait son premier grand oral hier mercredi, 27 juin 2018 devant l’Assemblée nationale. Le chef du gouvernement guinéen a présenté la politique générale de son équipe gouvernementale et s’est prêté aux nombreuses questions des représentants du peuple.

A l’issue de ces débats, Guineematin.com a donné la parole à l’honorable Saloum Cissé, secrétaire général du RPG arc-en-ciel (le parti au pouvoir) et premier vice-président de l’Assemblée nationale qui a dit ce qu’il pense du discours de Kassory Fofana.

« Je pense que les programmes qui sont dans le court terme, il va les réussir s’il a la volonté politique. Mais, les programmes à moyen et à long terme, il ne peut pas les réussir, il faut qu’on se dise la vérité », a introduit le parlementaire.

Qualifiant le discours du Premier ministre de très appréciable, honorable Saloum Cissé souhaite maintenant que Kassory Fofana et son gouvernement se mettent immédiatement à la tâche pour mettre en œuvre les annonces contenues dans son discours de politique générale.

« Notre souhait est que, ce qui a été dit en discours, soit concrètement réalisé sur le terrain. Ça sera le salut qui sera applaudi des dix doigts parce qu’il a touché beaucoup de secteurs essentiels, surtout l’agriculture », a dit le vice-président de l’Assemblée nationale, qui rappelle qu’il y a des pays qui n’ont pas de mines mais qui sont développés grâce aux hommes et à la technologie.

« Je pense que l’orientation générale de la Guinée doit être faite vers l’agriculture et que les mines soient un secteur additif. C’est ce qui peut tirer la Guinée de l’ornière », estime le numéro 2 du parlement guinéen.

Pour l’honorable Saloum Cissé, il n’est pas évident de pouvoir faire décoller tous les secteurs de développement en même temps, avec la même cadence et avec la même volonté politique. « C’est très difficile. Tu privilégies certains secteurs par rapport à d’autres. A la longue, les secteurs qui sont à la traine peuvent être en appoint. Mais, dire que tu peux prendre tous les secteurs en même temps et réussir, je ne crois pas », a-t-il dit.

Un autre débat suscité par le discours du Premier ministre devant l’Assemblée nationale, c’est le manque de chiffres dans la politique générale du gouvernement. Une politique qui devait en principe avoir des prévisions chiffrées. Mais cela n’inquiète le député Saloum Cissé : « L’œuvre humaine n’est jamais parfaite, il y a toujours des insuffisances ; mais, nous voyons quand même en lui (le Premier ministre ndlr), une volonté politique affichée de tirer la Guinée de l’ornière. C’est ce qui est essentiel. Qu’il y ait de chiffres ou pas, la réalité guinéenne ne change pas », soutient-il.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin