Le groupe Organisé des Hommes d’Affaires (GOHA) ne cesse de constater avec regret que malgré ses multiples appels, la situation socio politique de notre pays ne cesse de s’aggraver, conséquence de la radicalisation des positions des protagonistes des différentes crises que le pays traverse depuis un certain temps.

Le GOHA rappelle, si besoin était, que le climat qui règne actuellement dans notre pays cause d’énormes préjudices aux opérateurs économiques qui n’aspirent qu’à exercer leurs activités en toute sérénité et sécurité.

Au contraire, on ne peut à ce jour, évaluer les pertes enregistrées par les opérateurs économiques, aussi bien par suite des actes de vandalisme que par la fermeture des commerces imposée par l’insécurité de l’heure.

Ces actes que les opérateurs économiques subissent à chaque crise n’ont jamais donné lieu à réparation, malgré plusieurs promesses de dédommagement par suite d’accords dument conclus.

Par ailleurs, le GOHA, fervent défenseur de la démocratie et des droits humains condamne avec fermeté les différentes violations des droits des citoyens et les violences non sanctionnées enregistrées tout au long de ces crises.

Ces différentes violations des libertés et des principes démocratiques montrent à suffisance que l’idéal démocratique auquel le peuple guinéen aspire s’éloigne une fois de plus, malgré les beaux discours qui nous sont livrés.

Au nom des opérateurs économiques affectés par ces événements, le GOHA interpelle le gouvernement qui est le seul garant des citoyens et de leurs biens, à prendre toute disposition utile afin qu’un climat propice à la sécurisation des affaires soit restauré en Guinée.

Le GOHA rappelle aux dirigeants que par le passé, toutes les crises vécues en Guinée ont été résolues à travers le dialogue, souvent après des tentatives d’intimidation voire de recours à la violence.

De l’avis du GOHA, une solution négociée et rapide doit être trouvée pour que la paix revienne dans la cité et que les paisibles opérateurs économiques vaquent à leurs occupations.

A défaut d’un début de solution de sortie de crise d’ici lundi 05 Novembre 2018, le GOHA invitera tous les opérateurs économiques à fermer les commerces sur l’ensemble du territoire national, aussi longtemps que cela sera nécessaire, en signe de protestation face à la situation que les multiples crises leur impose.

Tout en souhaitant que ces crises trouvent un dénouement rapide et heureux, le GOHA invite une fois de plus les opérateurs à rester vigilants et solidaires face à ces crises qui n’ont que trop durer.

Conakry, le 31 Octobre 2018

Le président du GOHA

Chérif Mohamed Abdallah

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin