Cl. Lanciné Sacko, Commandant du camp, son adjoint, Cdt lamine Camara ; et, le Commissaire de police Ely Sanio

Le 60ème anniversaire de la création de l’armée guinéenne a été célébré de façon particulière hier jeudi, 1er novembre 2018 à Koubia. Les forces armées de la préfecture ont organisé à cette occasion, une cérémonie de lecture du saint Coran pour le repos de l’âme de leurs devanciers qui sont décédés et pour le maintien de la paix en Guinée, a constaté le correspondant de Guineematin.com sur place.

C’est à la compagnie d’infanterie située dans le quartier résidentiel de Koubia que la cérémonie marquant l’an 60 de la création de l’armée nationale s’est tenue. Cette année, l’événement a été célébré de façon particulière. Il n’y a pas eu de défilés, encore moins de séances de réjouissance comme par le passé.

En lieu et place de cela, c’est une cérémonie de lecture du saint Coran que la compagnie d’infanterie de Koubia a organisée. Une initiative qui vise à implorer la grâce divine pour le repos de l’âme des hommes en uniforme qui sont décédés dans la défense de la patrie, mais aussi pour le maintien de la paix en Guinée.

Col. Lanciné Sacko

Après la lecture du Coran, le Colonel Lanciné Sacko, Commandant de la compagnie d’infanterie de Koubia, a pris la parole pour revenir sur l’historique de l’armée guinéenne et des efforts qu’elle a fournis pour défense non seulement notre pays mais aussi d’autres pays du continent africain.

Son intervention a été suivie de celle du préfet de Koubia, Kalidou Keita, qui a parlé de la réforme des forces de défense et de sécurité guinéennes, initiée et mise en œuvre par le président de la République, Professeur Alpha Condé.

De Koubia, Mamadou Alpha Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin