Une mission du ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation s’est rendue hier, samedi 03 novembre 2018, à Kindia. Elle est venue sensibiliser les responsables du secteur éducatif local, à redoubler les efforts pour permettre la reprise des cours à partir du lundi prochain, rapporte un correspondant de Guineematin.com à Kindia.

Des cadres de l’inspection régionale de l’éducation, de la direction préfectorale de l’éducation, des directions sous-préfectorales, les directeurs des écoles et les chefs d’établissements de la préfecture de Kindia, ont été convoqués à une rencontre ce samedi, 03 novembre 2018 à l’école primaire du camp Kèmè Bourema dans la commune urbaine. Une mission du ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation les a regroupés pour les sensibiliser à faire en sorte que les cours reprennent dès le lundi prochain.

« Nous ne sommes pas venus pour substituer tout ce qui est en train de se passer sur le terrain, nous sommes venus pour renforcer ce que vous faites. A Kindia, tout a bien commencé, mais par après, il y a eu des petits problèmes. Cette mission est une mission de notre département. À l’heure où nous sommes, dans toutes les régions administratives, une réunion comme celle-ci se tient.

Nous les acteurs de l’éducation, nous devons nous donner la main pour que les cours reprennent effectivement à partir du lundi. Il y a la nécessité de reprendre les cours aujourd’hui, on ne peut pas être tous à la table de négociation. La commission de négociation est actuellement en train de travailler mais nous on refuse de travailler », a indiqué N’Famoussa Camara, le chef de mission.

Le directeur national de l’éducation préscolaire ajoute que les membres de la mission qu’il dirige vont rester à Kindia jusqu’au lundi prochain pour aller vérifier dans les écoles si le message qu’ils ont passé a été compris sur le terrain. Et la venue de cette mission a été saluée par certains chefs d’établissements comme le principal du collège Sambaya. Mais, pour la reprise effective des cours, Kalman Bassam souhaite l’implication des parents d’élèves.

« Nous avons suivi l’intervention des missionnaires avec intérêt ; nous, nous sommes sereins étant donné que les professeurs sont tout le temps présents. Alors, si l’APEAE arrive à jouer son rôle et à réaliser ce que la commission a dit, vraiment les enfants retourneront à l’école. Donc, les parents n’ont qu’à envoyer les enfants à l’école. Ça va étudier parce que nous nous sommes à nos postes du matin au soir », a-t-il dit.

De son côté, l’inspecteur régional de l’éducation, Tiapato Barry, promet qu’aucun cadeau ne sera fait aux enseignants grévistes. « Nous avons reçu des instructions au niveau du département de remonter la liste de tous les enseignants qui refusent de partir en classes. Et ça, on ne fera pas de cadeau à quelqu’un. Donc, toutes les dispositions sont prises pour la reprise effective des cours », a assuré le responsable éducatif.

Reste à savoir si cette rencontre permettra la reprise des cours dans les écoles alors que le SLECG a invité les enseignants à continuer à observer le mot d’ordre de grève jusqu’à la satisfaction de leur revendication.

De Kindia, Mamadouba Sylla pour Guineematin.com

Tel: 623 78 43 73

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin