Comme on le sait, le capitaine Vivien Gérard a été attaqué par des jeunes furieux le vendredi dernier, 16 novembre 2018, vers Bambéto, à l’enterrement de feu Mamadou Bella Baldé, tué par balle le 07 novembre à Wanindra, dans la soirée d’une journée ville morte.

Le capitaine de l’armée guinéenne a été sauvé de la mort in extrémiste par des civils dont l’a transporté sur une moto à l’hôpital de l’amitié sino-guinéen de Kipé, a indiqué la Cellule du Balai Citoyen, qui félicite ces deux jeunes dans un communiqué.

Ci-dessous, Guineematin.com vous propose le communiqué :

Le Balai Citoyen se félicite de l’acte héroïque de son Coordinateur des antennes Mamadou Bobo Bah qui a contribué inlassablement à sauver la vie du capitaine Vivien Gérard qui a été violemment lynché à Bambéto pendant la cérémonie funèbre d’un militant de l’opposition républicaine mais aussi l’homme de la situation le jeune lycéen Ousmane Kaba conducteur de taxi moto qui a transporté le capitaine à l’hôpital.

Pour commencer la plateforme de Jeunesse Cellule Balai Citoyen tient à féliciter et encourager les nommés Ousmane Kaba Conducteur de Taxi moto (jeune lycéen qui a transporté le capitaine à l’hôpital) et Mamadou Bobo Bah Coordinateur des antennes de la Cellule Balai Citoyen qui ont fait preuve d’un immense courage pour sauver la vie du militaire au détriment des leurs. Selon le témoignage du motard Ousmane Kaba : «… Sur place, il y’avait un autre monsieur qui tentait de le sauver monsieur qui était à côté, m’a aidé à le mettre sur la moto. Au même moment, la foule n’avait pas désarmé, mais puisque je maitrise bien les couloirs de Bambéto, j’ai filé pour rentrer dans le quartier ».

Concernant Mamadou Bobo Bah coordinateur des antennes du Balai Citoyen dont il parle et qui couvrait le capitaine pendant qu’on lui j’étais les pierres, témoigne « …Ma moto aussi à payer les frais de la colère des jeunes. J’ai tenté en vain de calmer les jeunes qui étaient en colère et qui voulaient aussi, disaient-ils se venger de tous les hommes en uniforme. Pour eux, ce sont des bérets rouges qui auraient tué les deux jeunes à Wanindara le 7 novembre passé. Et puisqu’ils revenaient de l’enterrement d’un d’entre eux, c’est en ce moment qu’ils ont aperçu le capitaine derrière une moto. Malgré l’intervention du député Cellou Baldé, les jeunes n’ont voulu écouter personne. Et d’ailleurs, puisque des gens disaient que le militaire était mort, les leaders mêmes ont été pris de peur et chacun a fui pour quitter les lieux… ».

La Cellule Balai Citoyen remercie et félicite une fois de plus cet acte héroïque, patriotique et l’engagement civique de cet activiste chevronné de son organisation mais aussi l’arrivée, la bravoure et le geste du jeune Ousmane Kaba qui restera gravé dans les annales de notre histoire commune.

Une société est barbare lorsqu’elle admet que la vie humaine n’a pas d’importance, chaque être humain est unique et irremplaçable.

Les sociétés démocratiques reconnaissent une valeur éthique et sociale propre à la vie humaine.

Au regard de cette période inquiétante des violences, qui prennent une dimension extraordinaire dans notre pays sous la responsabilité des acteurs politiques ; sociaux et de l’Etat, mais aussi, au vu et au su de tous et de chacun, nous devons sauver la République.

La République de Guinée, la seule chose et ses symboles que tous les Guinéens ont en commun et en partage, ne doit basculer dans les violences qui transpirent les conséquences des esprits chagrins, des intérêts politiques et des égos insurmontables.

Conakry le 17 novembre 2018

Secrétariat administratif

Adama Kourouma

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin