Portée disparue depuis vendredi dernier, Mama Sylla a été retrouvée morte hier, lundi 19 novembre 2018. Son corps a été retrouvé dans une ancienne mine d’or de la SAG dans la sous-préfecture de Kintinia, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Siguiri.

Il a fallu plusieurs jours de recherches pour que la famille de Mama Sylla puisse avoir de ses nouvelles. Et, les nouvelles ne sont pas celles qui étaient souhaitées. La jeune femme de 26 ans qui était en grossesse, a été retrouvée morte dans la mine d’or de Sokono. Une mine anciennement exploitée par la SAG et qui est située à 2 kilomètres du district de Kofilanïn, dans la sous-préfecture de Kintinia. Après l’arrêt des travaux de la SAG sur les lieux, certains citoyens venaient travailler discrètement sur le site pour espérer avoir de l’or.

Ce sont les agents de la Croix-Rouge locale, dirigée par Alpha Diallo, qui ont retrouvé son corps dans un trou. « Elle a quitté chez elle le vendredi dernier, et depuis, elle n’est plus rentrée ni donné de ses nouvelles. C’est ainsi que ses parents nous ont alertés et on a engagé des recherches pour tenter de la retrouver. Et, on a retrouvé finalement son corps dans un ancien trou creusé par la SAG au niveau de la mine de Sokono. Nous avons remis le corps à sa famille », témoigne Alpha Diallo.

La défunte Mama Sylla était mariée et mère de deux enfants en plus de celui qu’elle portait dans son ventre.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin