Journée nationale de la jeunesse : Kassory Fofana hué par des élèves à Kaloum

La journée nationale de la Jeunesse a été célébrée ce vendredi, 30 novembre 2018, à la Blue Zone de Kaloum sous la présidence du Premier ministre, Kassory Fofana. Cette journée, initiative du département de la Jeunesse et de l’Emploi Jeunes, était axé sur le thème « Jeunesse et citoyenneté ». Le premier ministre a été pris à partie par un groupe d’élèves, mécontents de la grève qui perdure dans l’éducation, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Cette célébration a regroupé plusieurs jeunes venus des cinq communes de Conakry, avec la présence de certains membres du gouvernement. Instituée par la première conférence nationale de la jeunesse et des sports, tenue du 25 septembre au 03 octobre 1990 à Conakry, la célébration de cette fête anniversaire « constitue un moment privilégié pour les jeunes et les encadreurs de mener des actions citoyennes, de se concerter et de réfléchir sur les défis et enjeux auxquels ils sont confrontés », a-t-on appris sur place.

Mouctar Diallo

Selon le ministre de tutelle, Mouctar Diallo, « en Guinée, les jeunes constituent la frange la plus importante de la population. Avec un accroissement rapide du nombre des jeunes, le gouvernement doit créer des conditions de progrès, de formation et d’insertion socioprofessionnelle. L’Etat guinéen, à travers le ministère de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, développe avec l’appui technique et financier des partenaires bi et multinationaux, plusieurs initiatives visant à offrir aux jeunes une multitude d’opportunités pour leur épanouissement social, économique et professionnel ».

Devant une jeunesse fortement mobilisée pour la célébration de ce 28ème anniversaire de la journée nationale de la jeunesse, Mouctar Diallo a pris des engagements. « Je voudrai ici témoigner que des dispositions importantes sont prises au niveau du gouvernement, et le Premier ministre, chef du gouvernement, a indiqué de bonnes orientations pour que les préoccupations des jeunes soient effectivement prises en compte. Ici, en tant que ministre en charge de la jeunesse, je voudrais porter la responsabilité de votre situation. Si ça ne marche pas, ce n’est pas le président Alpha Condé, ce n’est pas le Premier ministre, c’est plutôt Mouctar Diallo, le ministre en charge de la jeunesse. Je le dis avec fermeté que le Premier ministre est un promoteur de la jeunesse, il a l’oreille attentive. A chaque fois, il me pose des questions et m’interpelle sur la situation de la jeunesse guinéenne ».

Kadiatou Bah

Portant le message des jeunes à l’occasion de cette cérémonie, Kadiatou Bah n’a pas manqué d’interpeller le Premier ministre et son gouvernement pour la mise en place du Conseil National de la Jeunesse. « Au nom des jeunes de Guinée, je voudrais très humblement solliciter auprès de vous et de votre gouvernement la finalisation du processus de mise en place du Conseil National des Jeunes de Guinée, notre structure faîtière qui, en tant qu’organe consultatif, constitue pour le gouvernement et pour nous jeunes une structure d’accompagnement et de mobilisation des jeunes ».

Ibrahima Kassory Fofana

A la surprise générale, Ibrahima Kassory Fofana a refusé de tenir son discours qui était tant attendu. En effet, dès son entrée dans la salle pour présider la cérémonie, le locataire du palais de la Colombe a été hué par certains élèves qui ont effectué juste le déplacement pour scander des slogans comme : « Kassory zéro ! Nous voulons la reprise des cours ! ». Est-ce que c’est cette attitude des élèves qui a irrité Kassory Fofana au point de ne pas tenir son discours ? La question reste posée

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tel : 620 21 39 77/ 662 73 05 31

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS