Alors que la date du scrutin du 18 octobre se rapproche à grands pas, la Commission Electorale Nationale In dépendante (CENI) s’active sur le terrain. Après avoir réalisé plusieurs activités, l’Organe de Gestion des Elections en a fait le point ce mardi, 04 août 2020, à travers une conférence de presse animée dans un réceptif hôtelier de Conakry. Le président l’institution, Kabinet Cissé, entouré de ses collaborateurs, a dévoilé ce qui a été fait jusque et les prochaines étapes du processus, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Kabinet Cissé a commencé par rappeler que le chronogramme devant conduire au scrutin du 18 octobre prochain s’étalait sur 130 jours. « A date, nous sommes à 55 jours d’exécution de notre chronogramme. Donc, il nous reste 75 jours de travaux ».

Par ailleurs, le président de la CENI est revenu sur ce qui a été fait jusqu’au jour d’aujourd’hui. « A date, plusieurs activités ont été réalisées avec succès. La première, c’est la mise en place des démembrements de la CENI. Nous avons fait une reconduction de nos démembrements à travers une requête adressée à la Cour Constitutionnelle. Au total, 4916 personnes sont concernées par ces opérations. Et parmi ces agents, il y a 155 nouveaux membres. Parmi ces nouveaux membres, il y a des personnes qui sont décédées, des personnes qui ont démissionné ou des personnes qui ont été mutées de leurs lieux habituels lorsqu’elles ont été désignées. Et la loi dit que ces personnes doivent être remplacées dans les mêmes conditions qui ont prévalu à leur désignation. Donc, la CENI a renouvelé ces personnes. Pour pouvoir conduire le processus, il faut que les acteurs soient bien formés. C’est ainsi que nous avons déclenché la deuxième activité qui consistait à former ces démembrements. Cette formation s’est déroulée du 2 au 16 juillet. Et nous avons déployé 76 formateurs nationaux qui ont été appuyés au niveau local par 1793 formateurs locaux. La troisième activité qui a été réalisée par la CENI, c’est le déploiement sur tout le territoire de 2000 opérateurs de saisie », a indiqué monsieur Cissé.

Kabinet Cissé, président de la CENI

S’agissant de la dernière activité réalisée par la CENI, celle relative à la révision des listes électorales, Kabinet Cissé a fait savoir qu’elle s’est passée dans les meilleures conditions. « Chaque Commission Administrative d’Etablissement et de Révision des Listes Electorales (CAERLE) était composée de 5 personnes. Quand on fait le calcul, la CENI a déployé 10 000 personnes à travers ses 2 000 CAERLE. Ce qui n’est pas quand-même une opération facile non seulement dans la conduite du recrutement, de leur formation et de leur déploiement. Sur les 10 000 personnes, la CENI a pu former 6000 personnes. On ne s’est pas limité à ça. En tirant les leçons du passé, nous avons initié un certain nombre d’activités. Il s’agit de l’actualisation du découpage administratif. On part du découpage administratif qui relève du ministère de l’Administration du Territoire pour faire du découpage électoral. Cette activité a été conduite par le ministère de l’Administration du Territoire, la CENI n’a procédé qu’à la formation. Et pour ça, 1000 agents ont été concernés. L’activité qui a été clôturé hier, c’est l’enrôlement des électeurs qui a duré 15 jours. »

Pour ce qui est de la suite ses opérations, le président de la CE NI a fait savoir que les données issues de la révision des listes électorales seront traitées prochainement. « Dans les prochains jours nous allons entamer les travaux liés à la remontée et au traitement des données de l’enrôlement au site central. Il y aura aussi la certification de notre module de détection des mineurs par une expertise externe, la gestion des candidatures par la Cour constitutionnelle, la formation des acteurs du processus, notamment la société civile et les médias », a-t-il annoncé.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin