Cinq mois après leur arrestation et leur détention à la prison civile de Koundara, les partisans du Front National pour la Défense de la Constitution ont été remis en liberté dans la matinée de ce samedi, 8 août 2020, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Arrêtés et déférés à la prison civile de Koundara depuis la veille du controversé double scrutin du 22 mars dernier et les jours qui ont suivi, les opposants à un troisième mandat d’Alpha Condé dans la sous-préfecture de Sarébhoïdho ont tous recouvré leur liberté ce samedi.

Joint au téléphone par Guineematin.com, Mamadou Dian Diallo, le secrétaire administratif du conseil sous-préfectoral de la jeunesse de Sarébhoïdho et membre du FNDC, a expliqué ce qui a prévalu à leur libération.

« Effectivement, ils ont été libérés ce matin. Au total, ils étaient sept personnes ; mais, deux d’entre eux avaient été libérées il y a un mois parce qu’ils étaient malades. Ils avaient bénéficié d’une liberté provisoire. Et, aujourd’hui, les cinq autres ont été libérés grâce à l’implication des fils ressortissants de Koundara et de Sarébhoïdho ; et, particulièrement le colonel Mamadou Sandé, ancien ministre des Finances de la junte militaire du capitaine Moussa Dadis Camara, qui est lui-même originaire de la préfecture », a-t-il expliqué.

Egalement joint au téléphone par Guineematin.com, le procureur du tribunal de Koundara, Mamoudou Fodé Diallo, se refuse de tout commentaire.

Pour rappel, ces affrontements entre partisans et adversaires du régime Alpha Condé avaient fait plusieurs blessés ainsi que de nombreux dégâts matériels. Deux maisons en dur, deux motos et plusieurs cases avaient été incendiées et les deux camps s’étaient rejetés la responsabilité du problème.

A l’image de Koundara, plusieurs autres militants du Front National pour la Défense de la Constitution continuent à croupir dans les autres prisons du pays. Le plus célèbre d’entre eux est Oumar Sylla dit Foniké Menguè, responsable de la mobilisation du FNDC.

A suivre !

Alpha Assia Baldé pour Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin