« Les écoles publiques de New York auront des infirmières, mais la réouverture ne sera en aucun cas retardée », a annoncé le maire de New York, Bill de Blasio ! En réponse aux enseignants et aux directeurs de la ville de New York demandant au département de l’éducation de retarder le début de l’enseignement dans les écoles, le maire Bill de Blasio a annoncé hier, jeudi 13 août 2020, que chaque bâtiment scolaire aura une infirmière certifiée mais les écoles doivent rouvrir à date.

Le syndicat représentant les directeurs d’écoles publiques et d’autres administrateurs a écrit mercredi dernier une lettre au maire Bill de Blasio et au chancelier des écoles, Richard Carranza, demandant de retarder le retour en classe après le 10 septembre pour 1,1 million d’élèves des écoles publiques.

Dans la lettre, le Conseil des superviseurs et administrateurs scolaires a déclaré qu’ils n’avaient toujours pas de réponses suffisantes à de nombreuses préoccupations et que les enseignants ayant moins de 15 jours ouvrables pour se préparer ne suffisaient pas.

« La tâche qui leur est confiée n’est tout simplement pas possible de mener à bien tout en garantissant simultanément un environnement d’enseignement sûr et sécurisé », lit-on en partie dans la lettre. « Une approche plus réaliste et progressive accueillerait plutôt les élèves dans les classes vers la fin de septembre 2020, après un début d’année totalement d’enseignement à distance ».

Un porte-parole de l’UFT, représentant les enseignants des écoles publiques de la ville, a déclaré que le syndicat pense également que le département de l’éducation de la ville devrait retarder la réouverture des bâtiments scolaires.

Michael Mulgrew, président de la Fédération unie des enseignants, a publié la déclaration suivante : « L’UFT a répété à plusieurs reprises que nous ne pouvons pas rouvrir les écoles à moins qu’elles ne soient sûres pour les élèves et le personnel. Le syndicat des directeurs dont les membres seront chargés de faire appliquer les protocoles de sécurité contre les coronavirus dans les écoles estime maintenant que les bâtiments scolaires ne seront pas prêts à ouvrir en septembre. Nous avons besoin à la fois de sécurité et de santé mentale dans cette crise ». Des parents seront-ils disposés à placer leurs enfants dans une école dont le directeur estime que le bâtiment n’est pas prêt à ouvrir parce qu’il n’est pas sûr ?

Dans la matinée d’hier, jeudi, dans l’espoir d’apaiser certaines craintes, le maire de Blasio a annoncé que chaque bâtiment scolaire public aurait une infirmière certifiée parmi son personnel, prête pour le premier jour d’école. « Health + Hospitals est venu à la rescousse ici, ils les embauchent et les placent dans les écoles », a déclaré le maire, ajoutant que H + H mettra à disposition des infirmières contractuelles qui seront présentes le premier jour d’école.

De New York, Mamadou Diouma Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 1 646-591-2659

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin