Hajj 2021 et Covid-19 : l’Arabie Saoudite n’autorisera à aucun pays d’envoyer de pèlerins…

12 juin 2021 à 12 12 06 06066

Guineematin.com vient d’avoir cette importante nouvelle qui était très attendue par le monde musulman. Ceux qui espéraient accomplir cette année le cinquième pilier de l’islam doivent prier Dieu de leur accorder encore la santé et les moyens de tenir jusqu’à l’année prochaine. Coronavirus oblige, aucun pays étranger n’aura l’autorisation d’envoyer de pèlerins cette année (2021) en Arabie Saoudite.

Le Royaume n’accordera aucun visa pour le pèlerinage de cette année, qui sera exclusivement réservé aux saoudiens et aux étrangers qui résident en Arabie Saoudite. Au total, les autorités saoudiennes n’accorderont la possibilité de faire ce rite musulmans qu’à 60 000 fidèles.

À suivre !

Lire

12 ans déjà ! BÂ Mamadou dans nos Cœurs et nos Convictions

25 mai 2021 à 14 02 51 05515

26 Mai 2009 – 26 Mai 2021, la fondation BÂ Mamadou nous convie à la douzième commémoration du décès de son compagnon et leader bien aimé qu’on avait coutume d’appeler affectueusement le « Doyen BA Mamadou ». Cette Commémoration se fera cette fois-ci encore sans cérémonie, sans regroupement, Coronavirus oblige hélas, mais de Cœur et d’esprit nous la faisons dans la communion et la réflexion sur la vision de l’homme de conception et de l’action pragmatique qu’il fut.

Nous ne devons pas oublier que BÂ Mamadou était avant tout l’écriture, les textes qu’il publiait régulièrement depuis le tout premier « la Guinée peut-elle être redressée ? » du premier avril 1990 Au-delà de la mobilisation des masses, il écrivait, critiquait et proposait mieux.

Notre Constat d’aujourd’hui est que ce qu’il est encore et toujours dans une préoccupante actualité, on le cite : « il faut pouvoir susciter chez le guinéen une attitude mentale lui permettant de reconnaitre les blocages qui existent et de les combattre afin qu’il puisse participer au redressement économique indispensable …, il faut passer de la mentalité de subsistance à la mentalité de développement … »

Dans les pages suivantes de son texte il est beaucoup question de la corruption et de l’impunité, « la corruption résultant du non-respect de la chose publique ; en rappelant que « dans tous ces scandales il n’ya jamais de vrai responsable, jamais de poursuites judiciaires, jamais d’information claire sur les suites données, etc. » Oὺ en sommes-nous toujours ? Si les choses ont bougé c’est par reculade.

Toujours dans cet écrit de 1990 on lit : « un observateur averti avait indiqué que l’Administration à été privatisée par les fonctionnaires guinéens. En effet chaque fonctionnaire considère sa parcelle de pouvoir comme son capital propre qu’il doit faire fructifier à son seul profit. Comme il n’est pas jugé sur l’accomplissement de sa tâche, il n’a aucun souci à se faire ».  Alors oὺ en sommes-nous, toutes tares de plus en plus grandissantes et d’actualité.

Par rapport aux propos quotidiens qu’il tenait, il revenait comme un leitmotiv l’exigence de la concertation, des rencontres et des partages d’opinion, la tenue d’une conférence nationale incontournable pour partir du bon pied dans la transparence et le bon chemin. Ses Vœux et sa vision n’ont pas vu le jour, la Guinée est toujours à la recherche d’elle-même, de son chemin et des « lendemains qui chantent ». Rien. Sur beaucoup de plans la situation est pire que celle d’hier, les maux que le Doyen avait inlassablement dénoncés sont et demeurent.

Nous sommes en 2021, 12ans après sa mort, on nous sort du chapeau un secrétaire permanent au dialogue national, allons donc, bon vent, Alléluia !

La présidente, Hadja Aïssatou BAH

Lire

Mohamed Sacko (imam) à Aly Jamal Bangoura : « qu’il le veuille ou non, nous allons prier dans nos mosquées… »

8 mai 2021 à 10 10 03 05035

Mohamed Sacko, imam de la mosquée Nafaya, du secteur II du quartier Senkèfara

« S’ils veulent interdire les prières nocturnes, ils n’ont qu’à fermer d’abord les marchés, l’Assemblée nationale, les ministères, les universités… Ils n’ont qu’à fermer partout où il y a du monde… Nous ne sommes ni des rebelles, encore moins des terroristes. Nous sommes des musulmans. Nous nous battons pour notre droit », a lancé l’imam Sacko.

Lire

Manifestations en Haute Guinée : « c’est un ras-le-bol qui est exprimé », selon Taran Diallo

7 mai 2021 à 11 11 41 05415

Alpha Oumar Taran Diallo, président de l’Alliance Démocratique pour le Renouveau (ADR) et membre de l’ANAD

Les manifestations qui ont secoué la Haute Guinée ces derniers jours continuent de susciter le débat au sein de l’opinion nationale. Beaucoup se demandent comment l’interdiction des prières nocturnes dans les mosquées pendant les dix derniers jours du ramadan peut susciter autant de colère dans une région connue pour être un bastion traditionnel du parti au pouvoir. Mais l’opposant Alpha Oumar Taran Diallo, lui, a une idée sur l’origine des mouvements de protestation.

Lire

Fête des travailleurs ou des chômeurs : et si on se concentrait sur l’essentiel ?

1 mai 2021 à 14 02 55 05555

Mamadou Safayiou DIALLO, analyste Economique

Nous célébrons cette journée internationale des travailleurs dans un contexte de crise sanitaire marqué par l’apparition de la Covid-19. Même si pour le moment il est tôt d’évaluer les effets négatifs du Coronavirus sur l’activité économique, notre économie subit de plein fouet l’impact de ce dernier car, à date des secteurs comme le tourisme, l’hôtellerie, le transport, la culture, le commerce, entre autres, sont durement affectés.

Lire

Boké-Manifs à Dapilon: vers une sortie de crise

30 avril 2021 à 17 05 54 04544

La grève déclenchée par les employés de la Société WAP au port de Dapilon, sous-préfecture de Kolaboui dans la préfecture de Boké, est en passe d’être résolue. Une médiation dirigée par les sages de la localité se tient ce jeudi pour permettre la reprise des activités minières.

Lire

Ramadan et Covid-19 : ce que l’ANSS demande aux musulmans de Guinée

14 avril 2021 à 8 08 17 04174

Dr. Sakoba Kéita, Directeur Général de l’Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire

L’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire alerte sur les risques de propagation de la pandémie de Covid-19 pendant le ramadan en Guinée. En effet, ce mois de jeûne et de pénitence pour les musulmans connaît de grands regroupements de personnes, notamment dans les mosquées. C’est pourquoi l’ANSS a organisé une conférence de presse hier, mardi 13 avril 2021, pour se prononcer sur cette situation. Elle a mis l’occasion à profit pour donner quelques conseils à mettre en œuvre pour minimiser les risques de contamination, a constaté Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Lire

Lutte contre la COVID-19 : l’ONG « Lions Clubs International » offre d’importants kits sanitaires au CTEpi de Kenien

26 mars 2021 à 11 11 35 03353

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie du COVID-19 en Guinée, l’ONG Lions Clubs International, en partenariat avec Medico Lions Clubs de France, a fait un important don de kits sanitaires au Centre de Traitement Épidémiologique de Kenien. La cérémonie de remise a été organisée le mercredi dernier, 24 mars 2021, dans la salle de conférence de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire, en présence du Directeur général adjoint de l’ANSS, Dr Bouna Yattassaye, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Lire

Crises sanitaire et économique : Dr Mauro Sidibé appelle à une « trêve politique » en Guinée

23 mars 2021 à 15 03 52 03523

Dr Moron Sidibé, président du parti Alliance des Forces du Changement (AFC)

Président préfectoral de l’ordre des médecins à Kankan et président du parti Alliance des Forces du Changement (AFC), Dr Mandiouf Mauro Sidibé se montre très préoccupé par la propagation de la pandémie de Covid-19 en Guinée. C’est pourquoi ce médecin-gynécologue et homme politique, préconise une « trêve politique » afin que toutes les attentions soient focalisées sur la lutte pour l’éradication de cette maladie dans le pays. Il a lancé cet appel dans une déclaration publiée le dimanche, 21 mars 2021, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Kankan.

Lire

Covid-19 à l’université de Kankan : les précisions d’un responsable de l’institution

19 mars 2021 à 17 05 40 03403

Comme annoncé précédemment, quatre cas positifs de Covid-19 ont été enregistrés cette semaine à l’université Julius Nyerere de Kankan. Comment en est-on arrivé là ? Le responsable de la communication de l’institution d’enseignement supérieur a répondu à cette question dans un entretien qu’il a accordé au correspondant de Guineematin.com à Kankan, ce vendredi 19 mars 2021.

Lire

Coyah et Dubréka ou « l’apartheid » dans l’assainissement

19 mars 2021 à 15 03 55 03553

image d’archive

Il aura fallu Coronavirus et ses corollaires de restrictions pour que les autorités guinéennes nous parlent « du Grand Conakry ». Entendez les cinq communes de la capitale plus Coyah et Dubréka. Sur le papier ces deux préfectures et leurs communes urbaines sont rattachées à la préfecture de Kindia. Mais sur le papier seulement. Dans les faits, Coyah et Dubréka partagent tout avec Conakry.

Lire

Maison centrale : Madic 100 frontière positif au Covid-19, son procès en appel renvoyé

18 mars 2021 à 12 12 11 03113

Mamadi Condé, alias Madic 100 frontière

Le procès en appel de Mamadi Condé, alias Madic 100 frontière, ne s’est finalement pas ouvert ce jeudi, 18 mars 2021, comme c’était prévu. Le dossier a été renvoyé au 8 avril pour des raisons de santé. En effet, l’opposant a contracté récemment le coronavirus à la Maison centrale de Conakry et se trouve hospitalisé au centre de traitement situé dans cette prison, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Lire

Lutte contre la Covid-19 et les VBG : l’ONG AGUICOPS à l’école primaire de Kobaya Plateau

12 mars 2021 à 8 08 30 03303

L’association guinéenne pour la consolidation de la paix et de la solidarité (AGUICOPS) poursuit ses efforts visant à éradiquer la pandémie de Covid-19 en Guinée. C’est dans ce cadre qu’elle a procédé ce jeudi, 11 mars 2021, à la remise d’un important lot de kits sanitaires à l’école primaire de Kobaya Plateau, dans la commune de Ratoma (Conakry). L’ONG a mis l’occasion à profit pour sensibiliser les élèves sur la lutte contre les violences basées sur le genre (VBG), a constaté Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Lire

Vaccination contre la Covid-19 : Dr Edouard Zoutomou appelle à la prudence

11 mars 2021 à 10 10 32 03323

Dr Edouard Zoutomou Kpoghomou, président de l’Union Démocratique pour le Renouveau et le Progrès (UDRP)

Confrontée depuis quelques semaines à une nouvelle flambée du coronavirus, la Guinée a lancé récemment une campagne de vaccination en vue de mettre fin à la propagation de la maladie. Mais cette démarche ne rassure pas totalement Dr Edouard Zoutomou Kpoghomou, le président du parti UDRP (Union Démocratique pour le Renouveau et le Progrès). L’opposant appelle à la prudence face aux vaccins qui sont sur le marché et dont on ne connaît pas suffisamment l’efficacité et les effets secondaires. Il l’a dit dans un entretien avec un journaliste de Guineematin.com ce mercredi, 10 mars 2021.

Lire

Lutte contre la Covid-19 en Guinée : Jacques Gbonimy propose une semaine de confinement

11 mars 2021 à 9 09 43 03433

Jacques Gbonimy, président de l’UPG

Une semaine de confinement total. C’est ce que propose le président de l’Union pour le Progrès de la Guinée (UPG), Jacques Gbonimy. L’opposant regrette de constater que les mesures prises par les autorités pour lutter contre la nouvelle vague du coronavirus qui sévit dans le pays ne sont que partielles, et ne sont surtout pas appliquées sur le terrain.

Lire

Foniké Menguè testé positif au Covid-19 : la mise en garde du FNDC

10 mars 2021 à 16 04 17 03173

Oumar Sylla, Foniké Menguè

La pandémie de coronavirus continue sa propagation à la Maison centrale de Conakry. Après les opposants Ousmane Gaoual Diallo, Cellou Baldé, Ismaël Condé et plusieurs autres prisonniers, c’est au tour de l’activiste de la société civile, Oumar Sylla, alias Foniké Menguè, d’être touché par la maladie.

L’annonce a été faite par la coordination nationale du FNDC, à travers un communiqué publié ce mercredi, 10 mars 2021. Le Front National pour la Défense de la Constitution en a profité pour mettre en garde les autorités guinéennes contre tout ce qui arrivera à son responsables et aux autres opposants au troisième mandat du président Alpha Condé incarcérés.

 COMMUNIQUE 164

Alpha Condé, après s’être servi de la COVID19 comme instrument politique contre les opposants à son projet de 3ème mandat, a exposé la vie des détenus politiques à cette pandémie à la Maison Centrale de Conakry.

Un test COVID-19  effectué sur les détenus politiques s’est révélé positif pour des leaders de la société civile et des partis politiques, détenus injustement sur la base de fausses accusations depuis des mois, parmi lesquels le Responsable de la mobilisation et des antennes du FNDC Oumar SYLLA Foniké Mengué.

Toute la Guinée se rappelle que cette crise sanitaire que nous peinons à endiguer a été aggravée et entretenue par ce clan mafieux qui a imposé le calendrier de sa mascarade électorale au début de la pandémie sans tenir compte des conséquences sanitaires sur la vie de la population guinéenne.

La Coordination du FNDC prend à témoin l’opinion publique nationale et Internationale  et tient Monsieur Alpha Condé et son gouvernement comme les seuls responsables de tout ce qui arrivera à Oumar Sylla et ses collègues détenus politiques volontairement exposés au COVID- 19 par le régime.

Dans tous les cas, le FNDC exige une libération sans condition  de tous les détenus politiques.

Ensemble unis et solidaires, nous vaincrons !

         Conakry le 10 mars 2021

Lire

Guinée : le « gouverner autrement » poursuit son populisme

10 mars 2021 à 15 03 42 03423

Par Habib Yembering Diallo : Déguerpissement ou destruction, c’est selon, par-ci contrôle inopiné par-là, le slogan gouverner autrement commence à montrer son vrai visage. En tout cas pour le moment ce sont les deux actions concrètes que l’on observe sur le terrain.

Lire

Propagation du Covid-19 : 5 cas positifs enregistrés à Kouroussa

10 mars 2021 à 14 02 06 03063

Image d’archives

La pandémie de coronavirus refait surface à Kouroussa, préfecture qui avait déjà été touchée par cette maladie il y a plusieurs mois. Cinq cas positifs, dont un enseignant, viennent d’être enregistrés dans la ville natale de l’écrivain Camara Laye, a appris Guineematin.com à travers son correspondant basé à Kankan.

Lire