Me Traoré sur la libération de Foniké Menguè : « c’est une preuve qu’il existe encore de bons magistrats dans l’appareil judiciaire guinéen »

Comme annoncé précédemment, Oumar Sylla, alias Foniké Menguè, responsable en charge des actions et de la mobilisation du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), a été lavé ce jeudi, 27 août 2020, de toutes les charges portées en son encontre par le parquet du tribunal de première instance de Dixinn. Malgré la pression qu’on lui soupçonne d’avoir subi de la part du pouvoir, le juge Alphonse Charles Whrith a renvoyé Oumar Sylla des fins de la poursuite. Et, cette décision a été hautement saluée par les avocats de la défense, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Selon Me Mohamed Traoré, le porte-parole du collectif des avocats de la défense, cette décision qui innocente Oumar Sylla est une prouve qu’il existe encore de bons magistrats dans l’appareil judicaire guinéen.

« Je suis animé d’un sentiment de satisfaction. Dès le départ, nous avions dit qu’il s’agissait d’une arrestation et d’une détention illégale. Le juge Alphonse Charles Whrith vient de se ranger de notre côté en reprenant à peu près toutes les argumentations qu’on a développé. La décision, c’est une décision qu’il faut saluer. C’est pourquoi nous disons souvent que lorsqu’il faut parler de la justice guinéenne, il ne faut pas généraliser. Il y a des magistrats qui restent conforment à leur serment ; et, le juge Alphonse Charles Whrith vient de le démontrer. En réalité, la détention de Foniké Menguè s’inscrivait dans une logique bien simple : faire taire tous ceux qui ne sont pas favorables au projet de 3èm mandat », a déclaré Me Mohamed Traoré dans une grande liesse.

Profit de cet instant précis de triomphe de la justice guinéenne, Me Mohamed Traoré a eu une pensée pour les membres du FNDC qui croupissent encore en prison. Il a aussi promis de se battre avec ses pairs pour les sortir de cette « détention illégale » dont ils sont victimes.

« Je voudrais avoir une pensée pour Saïkou Yaya Diallo qui est également détenu de manière illégale, ainsi que tous les autres membres du FNDC, les dirigeants du FNDC qui sont détenus à l’intérieur du pays. Nous, autre avocats de la défense, nous nous battrons pour que les procès contre ces personnes-là soient organisés dans les meilleurs délais. Et, nous sommes convaincus que nous obtiendrons leur mise en liberté, parce que nous sommes convaincus qu’ils sont illégalement détenus. Encore une fois, je dis merci au juge Alphonse Charles Whrith. Je sais qu’il a été soumis à pas mal de pressions mais, il a su résister ; c’est cela un juge », a-t-il indiqué.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS