Oustaz Ramadan Bah

L’inquiétude est grande en Guinée à la veille de la présidentielle de ce dimanche, 18 octobre 2020. Les tensions et violences qui ont caractérisé la campagne électorale font craindre une crise post-électorale qui pourrait entraîner de graves conséquences. Cette situation ne laisse pas indifférent Oustaz Mohamed Ramadan Bah, chroniqueur islamique et imam à Koloma (un quartier de la commune de Ratoma). Dans un entretien qu’il a accordé à Guineematin.com ce samedi 17 octobre, le leader religieux a lancé un message à l’endroit des organisateurs du scrutin et de tous les Guinéens. Il invite chacun à œuvrer en faveur de la préservation de la paix dans le pays.

 

« Par rapport à cette élection présidentielle de demain, je demande à tous les Guinéens d’agir dans le bon sens. Et le bon sens, c’est la préservation de la paix. Il faut que chacun sache que la paix n’a pas de prix et que sans paix, il n’y a pas de bonne vie. Parce que même l’adoration, on ne peut pas la faire sans paix. Tout passe par cette paix. Alors, chacun doit s’efforcer pour que cette paix demeure et qu’elle reste entre les fils et filles de ce pays. Il ne faut pas appeler à la violence, il ne faut pas appeler aux troubles. Ce sont des actes interdits par notre religion. La religion musulmane interdit la violence et le trouble.

 

Le Prophète Muhammad (PSL) a dit que les troubles dorment, et que toute personne qui les réveille est maudit. Donc, nous devons éviter cela. A ceux qui sont chargés d’organiser ces élections également, nous les supplions d’être justes et transparents dans tout ce qu’ils vont faire. Puisque c’est ce qui va amener le calme, la quiétude et la stabilité dans le pays. Pour l’amour de Dieu, nous les prions d’être justes dans le travail qu’ils vont faire à partir de demain », a lancé Oustaz Ramadan Bah.

Propos recueillis par Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel : 620589527/654416922

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin