Comme annoncé précédemment, la candidate du Front pour l’Alliance Nationale (FAN) à la présidentielle de ce dimanche, 18 octobre 2020 n’a pas pu voter. Makalé Camara a été empêchée d’exercer son devoir civique, parce qu’elle n’avait pas une carte d’électeur valable. N’ayant pas retrouvé sa nouvelle carte d’électeur, l’opposante s’est présentée dans un bureau de vote avec son ancienne carte. Mais, il lui a été signifié qu’elle ne peut pas voter avec cette ancienne carte d’électeur, qui n’est pas valable pour ce scrutin.

Elle a alors contacté le président de la CENI pour lui expliquer la situation. Et, en réponse, Kabinet Cissé lui a fait comprendre qu’elle fait partie des personnes radiées du fichier électoral, explique la président du parti FAN. « J’ai appelé le président de la CENI pour lui dire qu’on m’a empêchée de voter, parce que je n’ai pas ma nouvelle carte d’électeur. Il (le président de la CENI) m’a dit que je fais partie des personnes radiées du fichier électoral. J’ai dit qu’ils n’ont pas radié alors la bonne personne puisqu’il y a des mineurs, il y a des gens sans documents qui sont dans le fichier.

On leur a demandé d’enlever 2 millions d’électeurs, mais ils n’ont pas enlevé ceux qui devaient être enlevés. Parce que je ne comprends comment des personnes comme moi qui se sont fait enrôler correctement, avec tous les documents à l’appui, peuvent se retrouver parmi ceux qui ont été radiés. C’est inexplicable. Ça veut dire que toute la pagaille qu’il y a dans ce fichier et qu’on dénonce depuis longtemps concerne des personnes normales, des citoyens qui sont empêchés de faire leur vote. Je vais porter cette affaire devant la communauté internationale, je vais la porter devant mon avocat. On va voir. Mais moi, je vais voter », a-t-elle laissé entendre.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin