Le retour de Blaise Compaoré au Burkina Faso a été l’un des principaux sujets de la campagne électorale. Ce débat a même concurrencé l’insécurité grandissante dans le Sahel. Plusieurs candidats dont Eddie Komboïgo du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), parti fondé par l’ancien président, ont promis de faciliter le retour de l’ancien chef de l’Etat, en exil en Côte d’Ivoire depuis 2014, lorsqu’il a été chassé du pouvoir par une insurrection populaire, suite à sa volonté de changer la constitution pour briguer un mandat de trop.

Aujourd’hui, son retour est évoqué et les avis diverses chez les citoyens du Burkina Faso, interrogés par l’envoyé spécial de Guineematin.com à Ouagadougou.

Zamoé Ouédraogo

Zamoé Ouédraogo souhaite le retour de l’ex président. « Je veux que Blaise revienne. Mais, je voudrais qu’il ne soit pas jugé, qu’ils s’entendent entre eux pour que tous ceux qui ont quitté le pays reviennent pour qu’ensemble ils construisent le pays. Il est devenu vieux ; donc, c’est normal qu’il rentre se reposer dans son pays. Il a toujours des idées qui peuvent contribuer à la prospérité du pays. Je prie pour qu’il revienne en paix », a indiqué cet homme âgé d’une soixantaine d’années.

Zongo Tanga Prospère

Zongo Tanga Prospère pense que Blaise Compaoré souhaite rentrer au Burkina Faso. Mais, il pense que l’ex homme fort du pays des hommes intègres posera des conditions, notamment celle d’échapper à la justice. « Il ne peut pas se précipiter pour rentrer au pays, il va poser des conditions d’abord. Si les gens acceptent qu’il rentre sans problème, qu’il soit à l’aise sans dérangement. Mais, si ont dit de le poursuivre dans l’affaire Thomas Sankara, il ne va pas revenir… ».

Aristice Samb

Egalement fan de Blaise Compaoré, Aristice Samb souhaite le retour de l’ex président dans son pays. « Il fut mon président, un président que je dois qualifier de généreux et humble. En tous cas, pour moi, c’était l’homme du Burkina. S’il veut rentrer, pourquoi ne pas rentrer ? Après tout, c’est un burkinabè. Je ne suis vraiment pas content de son exil, c’était vraiment notre bon tonton. Maintenant, s’il a quelque chose à se reprocher, il le verra avec la justice ; mais, je veux qu’il rentre ».

ZAGRE Gilbert

ZAGRE Gilbert, lui pense que personne n’a chassé Blaise et qu’il peut rentrer lorsqu’il le souhaite « pour moi, personne n’a chassé Blaise, il parti de son propre chef. S’il décide de rentrer chez lui, il peut rentrer sans problème. Je ne vois pas en quoi il a fauté. Seul lui pourra nous dire pourquoi il a quitté le pays. Qu’il revienne en paix ».

A préciser que le président réélu lors du scrutin du 22 novembre 2020 a promis d’ouvrir le dossier Blaise Compaoré dans les six premiers mois de son deuxième mandat. Mais, le Congrès pour la démocratie et le progrès (parti créé par Blaise Compaoré) s’oppose à tout procès visant son président d’honneur.

De Ouagadougou, Abdoulaye N’koya SYLLA, envoyé spécial de Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin