Freetown : Elhadj Mamadou Sadjo, président des Foulbhés et Haali Poular de Sierra-Leone à Guineematin

Le nouveau chef traditionnel et coutumier, en même temps président de la Coordination Nationale des Foulbhés et Haali Poular de la Sierra-Leone a été intronisé et couronné. Les responsables des structures de la coordination ont été également décorés et installés dans leurs nouvelles fonctions. C’était le 13 mars dernier à Freetown, à l’occasion de l’Assemblée générale de l’international-Poulâkou.

La rencontre, riche en couleurs, a réuni plusieurs membres de la communauté Peulh venus de nombreux pays de l’Afrique, de l’Amérique et de l’Europe. Dans un entretien accordé à Guineematin.com, Elhadj Mamadou Sadjo Diallo, le nouvel élu, sur les objectifs de cette assemblée générale, première du genre sur le sol léonais.

Guineematin.com : suite à l’assemblée générale de l’international-Poulaakou, l’on a noté la présence de la communauté Peulh de par le monde. C’est la première fois, dit-on, qu’une telle mobilisation de la communauté se fait en République de Sierra-Leone et ce, à l’occasion de votre intronisation. Qu’est-ce que cela représente pour vous en tant Chef traditionnel et président de cette coordination ?

Elhadj Mamadou Sadjo Diallo :  effectivement, nous avons fait appel à tous fils et toutes filles de la communauté Peulh qui sont vent à travers le monde pour être ici à Freetown en vue de tenir l’assemblée générale de l’international-Poulâkou ayant pour objectif la remobilisation de tous les Peulhs où qu’ils se trouvent. Cela fait suite à un programme que nous avons entrepris qui est celui de la cérémonie de mon intronisation et couronnement ainsi que tous les autres responsables des différentes structures qui composent d’un côté le bureau exécutif mais aussi des différentes structures de la coordination des foulbhés et Haali Poular de Sierra-Leone que je dirige désormais avec l’ensemble de mes collaborateurs. Je voudrais dire à tout le monde que si je suis désigné chef traditionnel et président de la coordination nationale des foulbhés et Haali Poular de la Sierra-Leone en même temps intronisé et couronné parmi tant d’autres, c’est grâce tout d’abord, au président de la République de la Sierra-Leone, Julius Maada Bio qui a bien voulu me désigner en tant que tel. Et plus loin, grâce également à son vice-président et à la communauté des foulbhés et Haali Poular qui ont bien voulu accepter que je sois celui qui, désormais, va diriger cette grande entité sociale. Je voudrais à cette occasion remercier les autorités du pays à tous les niveaux, les foulbhés et Haali Poular d’ici et tous les représentants des différents pays de l’Afrique, de l’Amérique et de l’Europe ayant pris le temps de venir répondre à notre appel. Ce fut une mobilisation historique et réussie.

Guineematin.com : à cette cérémonie de votre intronisation et couronnement, dans un message court, vous avez demandé à vos collaborateurs décorés et installés dans leurs nouvelles fonctions d’être justes, courageux, gentils, ouverts et doux. Un message bien accueilli, n’est-ce pas ?

Elhadj Mamadou Sadjo Diallo : ce que je leur ai dit est fondamental tant en faveur de la communauté foulbhés et Haali Poular d’ici et ailleurs mais aussi entre la communauté et les autres communautés. Nous avons hérité d’une bonne éducation de nos parents. Il faut perpétuer et appliquer cela dans notre vie de tous les jours. C’est l’éducation basée sur l’islam. Nous voulions, à travers cette assemblée générale de l’international-Poulâkou, amener tous les fils Peulhs du monde à s’unir, s’aimer les uns les autres, perpétuer l’héritage de nos parents et arrières grands-parents que sont la bonne éducation, les meilleures pratiques sociales et culturelles, à nous prendre les uns les autres en des frères et sœurs de même mère, même père. Où qu’un peulh soit dans le monde, il est de la même lignée que l’autre. Nous voulons à travers cette rencontre renforcer nos liens de parenté qui sont sacrés et qui par conséquent, doivent être maintenus entre nous tous pour toujours.

Puisque c’est une occasion pour vous de vous adresser à tout le monde aujourd’hui, est-ce que vous pouvez dire à tout le monde votre message fort ?

Elhadj Mamadou Sadjo Diallo, président des Foulbhés et Haali Poular de Sierra-Leone

Elhadj Mamadou Sadjo Diallo : je dois dire une fois encore que nous devons rester très soudés les uns aux autres. Je demande aux sages de ne pas abandonner les jeunes à eux-mêmes. Nous sommes nombreux mais cela ne peut servir à quelque chose que seulement si nous sommes unis. Que les sages prennent des conseils et initiatives utiles, que les jeunes à leur tour vont essayer de mettre en pratique. Si chacun fait ce qu’il doit et peut faire, nous irons de l’avant. Que les sages ne haïssent pas les jeunes. Que les riches soutiennent les jeunes et toutes les personnes nécessiteuses, que les jeunes eux-mêmes essaient de faire ce qu’ils doivent faire, ce qu’ils peuvent faire. Si chacun fait ce qu’il peut faire pour que nous réussissions, nous réussirons. Nous devons nous unir comme une seule personne et savoir ce que voulons. Dans ça, on ira de l’avant. Mais en solo, on ne va pas réussir. Je demande une fois encore à ceux qui ont des moyens financiers, à nos dirigeants, aux intellectuels et aux jeunes de se donner la main afin qu’on avance. Je souhaite que cette assemblée générale de l’international-Poulâkou se tienne régulièrement dans les pays où se trouvent les Peulhs. On est nombreux, mais si on ne se retrouve pas et que l’on ne s’unit pas, on n’aura pas de force.

De Freetown, Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tél. : +224622919226

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS