CA de l’OGP : Thierno Mamadou Bah promet « d’impulser les réformes qui s’imposent »

Une semaine exactement après leur nomination, les nouveaux membres du Conseil d’administration de l’Office guinéen de publicité (OGP) ont pris fonction ce vendredi, 13 mai 2022. La cérémonie de passation de service entre eux et leurs prédécesseurs a eu lieu dans un réceptif hôtelier de Conakry, en présence du directeur général de l’OGP. Elhadj Thierno Mamadou Bah, qui dirige la nouvelle équipe, a mis l’occasion à profit pour annoncer les grandes lignes de son action, a constaté un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Nommés par décret le 6 mai dernier, les nouveaux membres du Conseil d’administration de l’Office guinéen de publicité (OGP) ont été officiellement installés dans leurs fonctions, ce vendredi 13 mai 2022. A cette occasion, le président sortant, Moussa Condé, a égrené quelques actions réalisées par son équipe pendant les quatre ans passés à la tête du Conseil d’administration (CA) de l’Office guinéen de publicité. Il a ensuite félicité son successeur, tout en lui souhaitant plein succès dans sa mission.

Thierno Mamadou Bah, président entrant du conseil d’administration de l’office guinéen de publicité

De son côté, le président entrant, Elhadj Thierno Mamadou Bah, a remercié le président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya, pour lui avoir confié cette nouvelle responsabilité. « C’est une immense responsabilité dont je mesure la portée au cours de ce tournant crucial dans l’histoire de notre pays. J’y consacrerai toute mon énergie pour atteindre les résultats escomptés », a assuré l’ancien journaliste, qui est également conseiller personnel du président de la transition.

Dans l’exercice de ses nouvelles fonctions, le président du CA de l’OGP promet non seulement de préserver les acquis laissés par l’équipe sortante, mais aussi d’impulser les réformes nécessaires pour avoir de meilleurs résultats. « Je tiens donc à rassurer les uns et les autres que les acquis seront préservés, certaines actions déjà engagées seront poursuivies voire renforcées. En revanche, mon équipe et moi, ne ménagerons aucun effort pour impulser les réformes qui s’imposent. À cet effet, le management par objectif, l’efficacité, la culture du résultat seront les principes directeurs qui vont guider nos actions », a indiqué Elhadj Thierno Mamadou Bah.

Pour sa part, le directeur général de l’Office guinéen de publicité, Mandian Sidibé, a remercié l’équipe sortante pour la bonne collaboration qu’elle a eu avec lui au cours des derniers mois, avant de souhaiter que cette collaboration se poursuive et se renforce avec la nouvelle équipe. Il a également présenté aux nouveaux membres du conseil d’administration, les réformes engagées depuis son arrivée à la tête de l’OGP, en décembre dernier.

Mandjan Sidibé, directeur général de l’office guinéen de publicité

 « Le chantier que nous avons trouvé était gigantesque. Et il fallait sans tarder s’attaquer au travail. Le premier travail a consisté d’abord à l’entretien d’urgence des locaux. Les anciens membres savent dans quel état délabré j’ai trouvé les locaux de l’OGP. Donc, la nouvelle physionomie que vous avez trouvée est à l’actif de mon dynamique DGA et de toute l’équipe de l’OGP, qui ont accepté de m’accompagner. Et après l’entretien d’urgence, nous avons mis en place un système de digitalisation qui suit son cours normal à ce jour.

Parce que nous avons constaté qu’il y avait trop de déperditions, il y avait trop de pertes. Les agents négociaient avec les clients, et cela causait des préjudices incommensurables au fonctionnement de l’OGP. En plus, j’ai trouvé que des agences de Mamou, de Kindia et de Boké étaient fermées, quand bien même il y avait du potentiel dans ces préfectures. Et donc, je me suis attelé à la réouverture de ces agences. Si on ajoute à cela la digitalisation, tout ceci engendre inéluctablement des recrutements auxquels j’ai procédé », a-t-il souligné.

Mais, malgré ces acquis, le patron de l’OGP fait remarquer que son équipe reste confrontée à plusieurs autres difficultés qu’elle a trouvées sur le terrain. « J’ai hérité d’un lourd crédit. Vis-à-vis des impôts par exemple, je suis actuellement assujetti à un redressement fiscal d’environ trois milliards que j’ai trouvés, et je suis sommé par la direction générale des impôts de payer sans délai. Ce qui peut être préjudiciable pour le fonctionnement d’autant plus que cela n’était pas prévu dans le budget exercice 2022.

Je suis actuellement confronté à cette épineuse difficulté. L’autre difficulté, c’est le loyer. Dans les archives de l’OGP, il est clairement mentionné avec reçus à l’appui que l’OGP s’est acquitté du loyer, qui est de 8 000 dollars par mois au patrimoine bâti public. Mais ces reçus-là, confrontés à ceux existants au niveau du patrimoine bâti, révèlent qu’aucun paiement n’a été fait. Et nous nous trouvons actuellement endettés à hauteur de 91.000 dollars vis-à-vis du patrimoine bâti », a indiqué M. Mandian Sidibé.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tel : 626-66-29-27

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS