Don de sang : la DPS de Dubréka lance la campagne de sensibilisation et de mobilisation sociale

La Direction Préfectorale de la Santé de Dubréka, en partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) et le Ministère guinéen de la Santé et de l’Hygiène publique, a procédé ce lundi, 16 mai 2022, au lancement de la campagne de sensibilisation et de mobilisation sociale en faveur du don de sang volontaire et gratuit. La cérémonie s’est déroulée à l’hôpital préfectoral de Dubréka où le personnel médical et nombreux citoyens ont donné leurs sangs pour sauver des vies humaines, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Dans son intervention, Dr Bintou Condé, Directrice préfectorale de la santé de Dubréka, a expliqué le motif de cette campagne de collecte de sang.

Dr Bintou Condé, Directrice préfectorale de la santé de Dubréka

« Le principal motif de l’organisation de cette campagne, sous le financement du partenaire technique et financier, l’UNFPA, qui intervient dans la région de Kindia. Vu les explications données tout à l’heure par le Directeur de police sur les décès maternels et infantiles, nous savons que les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans sont les couches les plus vulnérables de nos populations. Et, de ce fait, l’UNFPA a bien voulu s’impliquer dans ce sens pour prendre en charge et limiter les décès maternels et infantiles liés au manque de sang. Cette campagne permettra d’alimenter notre banque sanguine qu’on va utiliser d’abord en premier temps pour les femmes enceinte et les enfants de moins de 5 ans. Parce que le paludisme aussi tue les enfants de moins de 5 ans liés à l’anémie. Et, les autres patients qui en auront besoin en urgence, en bénéficieront aussi. Cette campagne, c’est pour une durée de 5 jours, c’est du 16 au 20 mai 2022. Du début à maintenant, nous avons pu collecter 8 poches de sang. Jusqu’à la fin de la campagne, nous espérons obtenir plus de 300 poches de sang. Je profite de cette occasion pour lancer un grand appel à la population de Dubréka, et à toute la Guinée en générale, d’accepter de venir donner du sang. Quand on donne du sang, on sauve une vie. Et, quand on sauve une vie, c’est un grand acte dans la vie d’un être humain », a expliqué Dr Bintou Condé.

Pour Dr Sékou Bakayoko, Directeur de l’hôpital préfectoral de Dubréka, c’est une initiative qui vient à point nommé pour atténuer les difficultés dont souffre la pédiatrie de son hôpital. Il a mis l’occasion à profit pour remercier les initiateurs du projet.

Dr Sékou Bakayoko, Directeur de l’hôpital préfectoral de Dubréka

« Je profite d’abord de l’occasion pour remercier la directrice préfectorale de la santé qui s’est battue sur tous les plans avec les partenaires techniques et financiers pour l’organisation de cette collecte de sang au sein de ma structure hospitalière. Je vous dis que ça vient à point nommé dans la mesure où les statistiques et indicateurs que nous avons vus, surtout le semestre passé, ont montré à suffisance qu’il fallait une banque vivante au niveau de la structure hospitalière. Donc, cette quête de sang vient à point nommé, parce que nous avons assez d’enfants et assez de femmes qui meurent par manque de sang. C’est une aubaine pour nous d’avoir une banque vivante qui pourra nous permettre de prendre en charge des cas d’anémies qui viennent et sauver les enfants surtout des mères qui viennent pour accoucher. Donc, ce n’est qu’un sentiment de satisfaction et nous prions pour que les partenaires puissent organiser ces mêmes campagnes de collecte de sang pour chercher à sauver l’humanité dans les autres centres hospitaliers du pays, », a dit Dr Sékou Bakayoko.

Du côté des donneurs volontaires de sang, Onivogui Ruth Lobé, ATS à la pédiatrie de l’hôpital de Dubréka, a fait savoir qu’elle veut sauver des vies. Et, c’est pourquoi elle accepte de donner du sang.

Onivogui Ruth Lobé, ATS à la pédiatrie de l’hôpital de Dubréka

« Quand j’ai vu le message hier sur la page, je me suis décidé ce matin. Je n’ai jamais donné de sang, mais je me suis dite cette année que je vais donner du sang. Parce qu’au service pédiatrique, il y a souvent des enfants qui viennent souffrant d’anémies dans leurs sangs. Je me suis dite de donner, parce que les enfants meurent par suite d’anémies. Alors, je me suis dite que je ferai partie des personnes volontaires qui vont donner leurs sangs. C’est pour cette raison que je suis là aujourd’hui et je profite pour demander à toute personne qui aime la vie de donner son sang, parce que le sang c’est la vie. Quand vous donnez le sang, vous avez donné la vie à quelqu’un », a-t-elle indiqué.

A rappeler que cette campagne de collecte de sang qui a démarré aujourd’hui à l’hôpital préfectoral de Dubréka va se poursuivre jusqu’au 20 mai prochain.

Mohamed Guéasso DORE pour Guinematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS