Urgent : Foniké Menguè, Ibrahima Diallo et Saikou Yaya Barry maintenus en prison

La chambre de contrôle de l’instruction de la cour d’appel de Conakry a rendu sa décision ce mercredi, 31 août 2022, sur l’appel contre l’ordonnance de placement sous mandat de dépôt de Oumar Sylla alias ‘’Foniké Menguè’’ (coordinateur national du FNDC), Ibrahima Diallo (responsable des opérations du FNDC) et Saïkou Yaya Barry (secrétaire exécutif de l’UFR). Et, à la surprise des avocats de ces trois prévenus, ladite chambre a confirmé la décision du juge d’instruction du tribunal de première instance de Dixinn.

Ainsi, par ce fait, cette chambre vient de décider du maintien en détention préventive de Foniké Menguè, Ibrahima Diallo et Saïkou Yaya Barry, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Au sortir de la chambre de contrôle de l’instruction de la cour d’appel, Me Alseny Aïssata Diallo, un des membres du collectif des avocats qui défendent Foniké Menguè et ses camarades, a laissé entendre que le juge a estimé que la demande qui lui a été soumise n’a pas emporté sa conviction et il a refusé d’invalider la décision du juge d’instance.

« Nous avions fait un appel contre une ordonnance de placement sous mandat de dépôt (de Oumar Sylla, Ibrahima Diallo et Saikou Yaya Barry). Mais, le juge d’instruction en charge de notre dossier a rejeté notre demande. La chambre de contrôle qui est de la juridiction de censure a examiné de nouveau notre dossier. Aujourd’hui c’était le jour du délibéré. Très malheureusement, ils ont confirmé l’ordonnance (de placement sous mandat) prise par le juge d’instruction d’instance. Le combat continue, le dossier est loin de finir, nous allons accélérer les choses pour qu’on aille au fond du dossier. Le juge d’instruction va continuer à faire son travail, s’il estime que les faits à eux reprochés sont établis et les  renvoyer devant le juge de fond. Nous avions fait une demande contre l’ordonnance de placement en détention de nos clients devant le juge d’instruction et le juge d’instruction a estimé que notre demande n’a emporté sa conviction et il a refusé. Alors, nous avons fait un appel contre ce refus devant la juridiction de censure qui la Cour d’Appel de Conakry qui, malheureusement, à son tour, vient de confirmer la décision entreprise par le juge d’instance », a indiqué Me Alseny Aïssata Diallo.

Mamadou Laafa Sow pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS