Incendies à Kankan : un mort et plusieurs dégâts matériels enregistrés

Deux incendies ont eu lieu ce jeudi, 24 novembre 2022, dans la ville de Kankan. Ils ont coûté la vie à un enfant et causé plusieurs dégâts matériels, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Le premier incendie s’est produit aux environs de 2 heures du matin (dans la nuit de mercredi à jeudi) au quartier Sinkefara 1. Un feu d’origine inconnue a touché deux appartements contigus, dont celui où habitent M’ballou Keïta et sa famille.

M’Ballou Kéita

« C’est vers 2 heures du matin que je me suis réveillée, j’ai constaté que le feu avait pris les rideaux et que la fumée avait totalement envahi la chambre. J’ai réveillé mon mari et j’ai pris mon enfant, on est sortis précipitamment.

Je ne sais pas d’où est venu le feu, il n’y avait rien qui était allumé dans la chambre. Nous avons quand même un panneau solaire qui était installé ici, mais je ne peux pas dire si c’est lui qui est l’origine de l’incendie. J’ai perdu beaucoup d’argent, dont je ne connais pas le montant exact, mais aussi mes marchandises et celles appartenant à d’autres personnes qui étaient dans la chambre. Tout a été réduit en cendre. On a perdu beaucoup d’autres choses », a-t-elle déploré.

Ismaël Traoré

Ismaël Traoré, lui, n’avait pas beaucoup de choses dans son appartement. C’est pourquoi il n’a pas enregistré des dégâts importants. « J’ai envoyé presque toutes mes affaires dans ma nouvelle maison. Il ne restait que mon congélateur et mes fauteuils ici. Quand j’ai été informé vers 2 heures du matin, je suis immédiatement venu ici.

Mais les sapeurs-pompiers qui étaient sur place n’avaient plus d’eau et le feu était intense. J’ai appelé le président de la jeunesse qui a une citerne privé, c’est ce dernier qui est venu appuyer les sapeurs-pompiers et finalement le feu a été maîtrisé vers 5 heures du matin. Moi, je n’ai eu assez de pertes, mais mes voisins ont tout perdu ».

Quelques heures après cet incendie, un autre s’est produit dans la matinée de ce jeudi 24 novembre au quartier Bordo. Là aussi, le feu s’est déclaré dans une maison, faisant des dégâts plus lourds que le premier. Un enfant de 3 ans, qui était seul dans la chambre, a été tué par asphyxie.

Lanciné Camara, oncle paternel de l’enfant tué dans cet incendie

« Lorsque j’ai été informé qu’il y a eu un incendie à la maison, je suis immédiatement venu ici et j’ai trouvé les voisins en train d’éteindre le feu. Mais lorsqu’ils sont entrés dans la chambre, ils ont trouvé que l’enfant qui était couché là-bas était déjà mort. Il n’a pas été brûlé, mais il a été asphyxié par la fumée. Les marchandises qui étaient stockées dans la chambre aussi ont été complètement calcinées Je n’étais pas là, mais on m’a dit que c’est un anti-moustique qui est à l’origine du feu », a expliqué Lanciné Camara, oncle paternel de l’enfant tué dans cet incendie.

Ces deux incendies surviennent deux jours seulement après enregistré au quartier Farako 2 et qui avait également fait des dégâts matériels.

De Kankan, Souleymane Kato Camara pour Guineematin.com

Tel: 623-08-41-80

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS