Yomaya-Limban (Mamou): des citoyens manifestent contre leur chef de district, accusé de détruire l’environnement

La coupe abusive du bois préoccupe les habitants de Yomaya-Limban, un district de la sous-préfecture de Ouré-Kaba, dans la préfecture de Mamou. Plusieurs d’entre eux ont manifesté hier, mardi 21 mars 2023, contre cette situation qui menace leur environnement. Ils exigent le départ du premier responsable de la localité, accusé d’être à l’origine de cette déforestation, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui est sur place.

« Non à la déforestation », « A bas le président de district », « Sauver nos forêts et vivre à Yomaya-Limban ». Ce sont entre autres les messages qu’on pouvait lire sur les pancartes que brandissaient les manifestants. Parmi eux, des jeunes et des femmes, mais aussi des vieux, tous préoccupés par la coupe abusive du bois qui est en train de dévaster Yomaya-Limban. Ils accusent le président du district, Lamine Camara, d’être derrière cette déforestation, en entretenant un trafic de bois entre ce village de Mamou et la République voisine de Sierra Leone.

Salif Kango Camara, ancien chef de secteur de Soumbarayah

« Nous sommes vraiment fatigués de cet homme. Il a fini de s’enrichir sur le dos de la population en détruisant nos forêts. On ne veut plus de lui, car il est devenu un commerçant, un trafiquant de bois. Il a des parcelles partout, même à Tambassa, au centre ville de Mamou. Et ce trafiquant se tape toujours la poitrine en disant qu’il va faire ce qu’il veut dans ce village. Alors où est la loi ? Pourquoi sa destitution tarde ? Qui sont corrompus haut perchés qui sont en train maintenir Lamine Camara comme chef ici ? Nous voulons qu’on nous aide à avoir un chef qui peut développer notre village. Car depuis l’an 2000, Lamine Camara est notre chef de district, mais il ne fait rien de concret, sauf détruire l’environnement », a déclaré Salif Kango Camara, ancien chef de secteur de Soumbarayah.

Alpha Madou Condé, sage de Yomaya-Limban

Abondant dans le même sens, Alpha Modou Condé, un sage de la localité, accuse le président du district de soudoyer ses supérieurs pour se maintenir au pouvoir et mener tranquillement son trafic. « On ne sait plus que faire de ce mauvais chef, qui a fini de corrompre tous ses chefs hiérarchiques pour se maintenir au pouvoir. Ici, Maire Lamine Camara négocie toujours pour continuer à détruire nos forêts naturelles parce que lui, il gagne des millions dans ça. Et même si on l’interpelle, il donne de l’argent pour se tirer d’affaire. Il est temps que les autorités nous viennent en aide pour nommer un autre chef de district ici », a-t-il lancé.

Joint au téléphone par Guineematin.com, le président du district de Yomaya-Limban a dit n’être pas disponible pour se prononcer sur cette situation. Lamine Camara a laissé entendre qu’il est déplacement en Sierra Leone pour un cas de décès.

Aboubacar Mansaré, porte parole des jeunes

A rappeler qu’en juin 2021, d’importants dépôts de bois clandestins avaient été découverts à Ouré-Kaba, une sous-préfecture frontalière de la Sierra Leone, située à plus de 60 kilomètres de la ville de Mamou. Cette situation avait entraîné la destitution d’une dizaine de responsables locaux impliqués dans ce trafic illicite de bois.

De Ouré-Kaba (Mamou), Mohamed M’bemba Condé pour Guineematin.com

Tel : 628516951

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS