Décédé le 17 juin dernier, Abdoulaye Bah, journaliste au site d’information Guineenews.org, a eu droit aux derniers hommages ce jeudi, 21 juin 2018 avant son inhumation. Et ce, à l’occasion d’un symposium organisé à cet effet au palais du peuple de Conakry. Organisée par le gouvernement, la cérémonie d’hommages a connu une forte mobilisation de personnes venues de différents secteurs d’activités, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Des membres du gouvernement, des hauts cadres de l’administration, des députés, des responsables de la société civile guinéenne, des patrons de presse et beaucoup de journalistes des médias publics et privés, des responsables des associations de presse, des parents, amis et connaissances d’Abdoulaye Bah, tous se sont mobilisés ce jeudi, 21 juin 2018 au palais du peuple de Conakry pour rendre un hommage au journaliste.

Plusieurs d’entre eux ont pris la parole pour témoigner. Et tous n’ont pas tari d’éloges à l’endroit d’Abdoulaye Bah. C’est le cas de Docteur Fodé Oussou Fofana, vice-président de l’UFDG et président du groupe parlementaire des Libéraux-démocrates à l’Assemblée nationale. Pour lui, Abdoulaye Bah était un compagnon qui savait s’adapter aux circonstances dans la gaîté.

« Me lamenter ne conviendrait pas pour célébrer la grande mémoire qu’il nous a laissée. Je voudrais dire ici qu’Abdoulaye Bah  a été un compagnon. Pendant toutes les campagnes électorales, il a été avec moi, dans l’inconfort de nos routes, de nos logements et de nos nourritures. Mais Abdoulaye Bah a toujours su garder son sourire, sa grandeur, parce qu’il était grand », a dit le parlementaire qui estime qu’Abdoulaye Bah était  l’incarnation de la loyauté, de la fidélité à l’amitié, à sa profession et à Guineenews.org, le médium au sein duquel il officiait.

Son homologue Amadou Damaro Camara, président du groupe parlementaire de la majorité présidentielle à l’Assemblée nationale, lui, souhaite qu’on ne pleure pas la mort d’Abdoulaye Bah, mais qu’on célèbre plutôt sa vie : « Si tout le monde est d’accord qu’Abdoulaye Bah était si bon, si bien, si professionnel, si talentueux, je vous invite à ne pas pleurer sa mort. Mais au contraire, célébrez sa vie, même si elle n’a duré que 41 petits ans. En célébrant sa vie, nous lui rendrons un meilleur hommage », a suggéré le responsable du RPG Arc-en-ciel.

A rappeler qu’Abdoulaye Bah a rendu l’âme dans la nuit du dimanche au lundi dernier, suite à un accident de la circulation qu’il a subi à l’aube du dimanche, 17 juin 2018 à Conakry. Il sera inhumé demain vendredi dans son village natal à Dinguiraye.

Mamadou Laafa Sow pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin