Dr. Abdourahmane N’djouriah Diallo

A l’instar de nombreux pays musulmans, la Guinée a entamé ce jeudi, 17 mai 2018, le mois saint du Ramadan, consacré à la privation volontaire et à l’adoration du Créateur de l’Univers. Pendant un mois, les fidèles musulmans vont s’abstenir, entre-autres, de manger et boire du matin au soir.

Pour parler de la rupture du jeûne et des aliments indiqués pour le jeûneur, un reporter de Guineematin.com a rencontré ce jeudi Dr. Abdourahmane N’djouriah Diallo, plus connu sous le nom de Dr N’djouriah. Ce médecin de renom est maître de conférences, hépato-gastro-entérologue, chargé des cours de gastro-entérologie à la Faculté de Médecine de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry depuis 1992. Dr N’djouriah est également président de l’association SOS Hépatites Guinée.

Pour ce qui est du jeûne proprement dit, le médecin a vanté les mérites de cette pratique religieuse. « Jeûnez pour être en bonne santé », dit-il dès au début de notre entretien. Pour Dr N’djouriah, le Ramadan purifie l’organisme et régule de nombreuses fonctions.

Parlant de la rupture de jeûne, le médecin préconise des dattes ou des fruits. Ensuite, manger avec modération, au fur et à mesure que le temps passe. « On ne doit pas remplir l’estomac d’un trait. Il comporte trois parties. La première, c’est pour les aliments ; la deuxième, pour l’eau ; et, la troisième, pour l’air ».

Par ailleurs, Dr N’djouriah estime que c’est très important de se réveiller à 4 heures du matin pour absorber quelques aliments. « Important aussi bien pour la santé que pour la foi, car recommandé par l’Islam »

En ce qui concerne les injections, le médecin dévoile que celles contenant des vitamines et autres sont à proscrire.

Nous y reviendrons !

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin