Comme annoncé précédemment, les résultats du certificat de fin d’études élémentaires (communément appelé examen d’entrée en 7ème année) ont été rendus public en début cette semaine en Guinée. Dans la préfecture de Boké, le taux de réussite a été de 43,43%. Et, c’est l’élève Bacoly George Téa du « Groupe Scolaire Ibrahima Diallo » de Sangaredi qui occupe la première place du classement général avec une mention « Très bien ». Il attribue ce mérite à sa dure labeur durant cette année scolaire exceptionnelle, a appris le correspondant de Guineematin.com à Boké qui est allé à la rentre cet adolescent.

Bacoly George Téa, premier au CEE Boké

Bacoly George Téa est le fils d’un agent de santé en service à de Sangaredi (une sous-préfecture qui relève de la préfecture de Boké). Il est âgé de 12 ans et est élève au « Groupe Scolaire Ibrahima Koumbama Diallo de Sangaredi ». Un Groupe Scolaire qui a enregistré 80% de réussite à l’examen d’entrée en 7ème année. Un résultat porté par Bacoly George Téa qui a occupé la première place dans la préfecture de Boké.

Interrogé sur le secret de sa réussite, Bacoly George Téa dit avoir travaillé dur pendant toute l’année scolaire.

« Pour me préparer, je venais à l’école tous les jours et même les dimanches. La nuit, je révise, je me lève même à 4 heures du matin pour réviser. Je suis vraiment très content de ce résultat, je demande à mes amis qui n’ont pas été admis de prendre le courage de réviser et de prendre leur cahier comme leur meilleur ami. Moi, c’est ce que J’ai fait pour avoir ce résultat. Je remercie mes parents, la fondation, mes maîtres et la direction de notre école. Je les remercie de m’avoir aidé à réussir », a indiqué Bacoly George Téa.

Joseph Téa, père de Bacoly George Téa

Très heureux du résultat de son fils, Joseph Téa est aujourd’hui engagé plus que par le passé à encadrer Bacoly George Téa.

« La tâche n’a pas été facile. Mais, c’est le suivi à la maison. Depuis l’ouverture en octobre, j’ai cherché un répétiteur pour lui. Pendant les trois mois de confinement, il suivait régulièrement les émissions qu’il ne ratait jamais. Vraiment, je suis comblé de joie, les mots me manquent même. C’est pour cela que je remercie tous les encadreurs et les enseignants de cette école. Je prie Dieu de bénir cette école. Et, je prends l’engagement de continuer à suivre cet enfant », a confié Joseph Téa.

Roger Haba, directeur de l’école élémentaire Ibrahima Koumbama Diallo et maître de la 6ème année

Pour sa part, Roger Haba, le directeur de l’école élémentaire Ibrahima Koumbama Diallo et maître de la 6ème année, le « résultat remarquable » de Bacoly George Téa n’est guère surprenant.

« Nous avons travaillé très dur durant toute l’année. D’abord, j’ai résumé le programme d’enseignement pour les élèves. Chaque leçon enseignée a été sanctionnée par un devoir pour voir le niveau de compréhension. Avant de partir à la maison, je donne un devoir aux enfants pour les occuper pendant la nuit », a dit Roger Haba.

De Boké, N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin