A l’instar de nombreux pays du monde, la Guinée a célébrée ce lundi 1er mai 2017 la fête des travailleurs. Les centrales syndicales CNTG-USTG ont mobilisé une grande foule au palais du peuple de Conakry. L’accent a été mis sur les voies et moyens devant permettre aux travailleurs guinéens de mener une vie décente, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

De nombreux travailleurs venus de tous les secteurs (public, mixte et privé) ont pris d’assaut l’esplanade du palais du peuple ce lundi. Un impressionnant défilé d’une foule en liesse a caractérisé cette journée internationale du travail. Le thème de cette année est intitulé : « protection de l’emploi, salaire décent pour le développement socioéconomique de la Guinée ».

Pour Amadou Diallo, secrétaire général de la Confédération Nationale des Travailleurs de Guinée (CNTG), le thème de cette année « interpelle le gouvernement et les employeurs à asseoir une meilleure politique de l’emploi, surtout celle des jeunes, et des salaires décents, permettant aux travailleurs d’être à l’abri… », a dit monsieur Diallo.

Le secrétaire général de la CNTG a rappelé que la dernière grève de l’intersyndicale CNTG-USTG en janvier 2017 « est une illustration de la volonté manifeste des travailleurs et travailleuses à ne jamais lésiner sur la défense de leurs intérêts ».

Par ailleurs, Amadou Diallo a dénoncé la situation économique difficile que la Guinée traverse actuellement, « marquée par le chômage, la perte d’emploi, la baisse du pouvoir d’achat, le bas salaire, le manque de protection sociale. L’inter centrale CNTG-USTG déplore les pratiques telles que la corruption, l’impunité, la non application des décisions de justice, l’insécurité et la mauvaise gouvernance », a énuméré le syndicaliste.

En outre, Amadou Diallo a rappelé au gouvernement que parmi les revendications des travailleurs « un des points importants relatif à la valeur monétaire des points d’indice n’est pas encore traité. A cet effet, une commission est mise en place pour continuer à travailler sur la question », a-t-il précisé.

Cependant, Amadou Diallo ajoute qu’il y’a des acquis pour l’année 2017 à savoir : « la revalorisation de certaines faibles pensions, l’indemnité de départ à la retraite, la pise en compte effective de l’ancienneté dans la transposition, de la revalorisation du statut particulier de l’éducation, de l’engagement à la fonction publique de tous les contractuels d’Etat de l‘éducation, de chaque immatriculé et les homologues de l’université, de la reconnaissance et de la prise en compte des diplômes délivrés par les universités étrangères… », s’est-il félicité.

Enfin, Amadou Diallo a invité ses camarades à faire preuve d’unité et de persévérance dans l’atteinte des objectifs à savoir « un travail décent pour un travail décent ».

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin