Comme annoncé précédemment, un incendie d’origine inconnue s’est déclaré dans la nuit d’hier, samedi 19 décembre 2020, au marché centrale de Boké. Aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée, mais d’importants dégâts matériels sont à déplorer. Au moins cinq (5) containers et leurs contenus sont partis en fumée. De la marchandise d’une valeur de plus 70 millions de francs guinéens a été réduite en cendre par les flammes, a appris le correspondant de Guineematin.com à Boké.

C’est aux environs de 19 heures que cet incendie s’est déclaré dans ce marché de la commune urbaine de Boké. Tous les occupants (les commerçants) des lieux étaient déjà rentrés. Mais, dès l’apparition des premières flammes, les riverains du marché se sont mobilisés pour éteindre le feu. Ils ont été ensuite aidés par les sapeurs-pompiers pour arriver à bout de cet incendie. Ce qui a permis de limiter les dégâts à cinq containers complètement calcinés. Et, parmi ces containers calcinés figure celui de Mamadou Moustapha Sow. Le jeune homme dit avoir tout perdu dans cet incendie.

« J’ai été appelé par un ami, qui m’a dit que nos places sont en train de brûler. Je me suis précipité pour me retourner au marché. À mon arrivée, j’ai trouvé que l’endroit était plein de monde et le feu avait déjà fini de gagner le terrain. Tout était en feu et on ne pouvait rien faire pour moi. Aujourd’hui, j’ai tout perdu. Je ne sais pas la valeur exacte de la marchandise, parce que je n’ai pas fini de faire le compte, mais la valeur de ce qui était à l’intérieur n’était pas moins de 25 millions », a confié Mamadou Moustapha Sow.

Le cri de cœur est le même chez Abdourahmane Barry, vendeur du matériel électronique (téléphones, radios Bluetooth, etc). Il a perdu une quarantaine de téléphones et une soixantaine de radios dans cet incendie. « À mon arrivée, j’ai trouvé que toute la marchandise était en feu. Sur les étagères, il y avait des téléphones et des postes radios. Mais, les radios et les téléphones ont tous fondus. C’est juste un carton qui se trouvait sous la table que j’ai pu sauver. Au total, 41 téléphones et 68 radios ont été ravagés par le feu ; et ça, c’est dans les environs de 23 millions », a-t-il indiqué.

Cet incendie d’origine inconnue est une véritable tragédie pour Alpha Amadou Diallo. Ce vendeur en détail de produits cosmétiques a perdu plus de 20 millions de francs en marchandise ; alors qu’il s’était endetté chez son fournisseur et dont il n’a pas encore remboursé.

« Je travaille avec d’autres commerçants. Je n’ai pas les moyens, je viens prendre la marchandise pour revendre, rendre l’argent de mon fournisseur et je garde les bénéfices. Ce que nous avons perdu ici, c’est plus de 20 millions. Mais, je suis très inquiet parce que l’argent ne m’appartient pas. Nous demandons de l’aide à toutes les personnes de bonnes volontés et aux autorités à tous les niveaux de nous venir en aide », a indiqué Alpha Amadou Diallo.

De Boké, N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628-98-49-38

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin