Le RPG veut démettre Ismaël Condé : le vice-maire de Matam dénonce « une méconnaissance des textes de lois »

4 juin 2020 à 20 08 58 06586

Ismaël Condé, premier vice-maire de la commune de Matam

L’opposition d’Ismaël Condé à toute candidature du président Alpha Condé pour un 3ème mandat lui vaut une inimitié qui ne dit pas son nom au RPG. Après son « exclusion » des rangs du parti au pouvoir, désormais c’est sont poste de premier vice-maire de Matam qui est visé par ses « ennemis intimes ». Interrogé à ce sujet par un reporter de Guineematin.com dans la journée de ce jeudi, 04 juin 2020, Ismaël Condé soutient qu’un tel scénario est pratiquement impossible et même inimaginable.

Lire

Reprise des manifestations de rues : grave accusation du RPG-Labé contre le FNDC

24 mai 2020 à 12 12 09 05095

Elhadj Mamadou Doumbouya, secrétaire politique de la fédération RPG Labé

Le secrétaire politique de la fédération du RPG Arc-en-ciel de Labé, Elhadj Mamadou Doumbouya vient de déclarer que la volonté des responsables du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) de reprendre les manifestations de rues dans les prochains jours est une initiative qui prouve que les opposants au régime d’Alpha Condé n’ont aucun souci pour la sécurité sanitaire des populations guinéennes, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Lire

Reprise des manifs du FNDC : ce qu’en pensent certains citoyens de Conakry

23 mai 2020 à 16 04 27 05275

Le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) annonce la reprise de ses manifestations au lendemain de la célébration de la fête marquant la fin du mois de Ramadan. Si la structure avait décidé d’observer une trêve suite à l’instauration de l’état d’urgence sanitaire, elle a changé de ton suite aux nombreuses arrestations opérées dans ses rangs par le régime Alpha Condé. Cette annonce est diversement appréciée dans l’opinion publique. Des citoyens de Conakry, interrogés à ce sujet par un reporter de Guineematin.com ce samedi, 23 mai 2020, ont dit ce qu’ils en pensent.

Lire

Reprise des manifs du FNDC : voici la réaction du RPG-AEC

23 mai 2020 à 12 12 28 05285

Hon. Souleymane Keïta, 3ème secrétaire parlementaire et coordinateur de la cellule de communication du RPG Arc-en-ciel

Les réactions se multiplient suite à l’annonce de la reprise des manifestations du FNDC dès après le mois de ramadan, qui s’achève ce samedi, 23 mai 2020. Malgré la crise sanitaire liée au coronavirus qui sévit dans le pays, le Front National pour le Défense de la Constitution a invité ses partisans à se tenir prêts à redescendre très prochainement dans les rues pour exiger notamment la libération des opposants détenus dans les différentes prisons du pays.

Lire

La mairie de Boulliwel (Mamou) saccagée : « nous travaillons aujourd’hui sous les arbres » (maire)

17 mai 2020 à 12 12 22 05225

Les violences qui ont émaillé le double scrutin contesté du 22 mars 2020 ont coûté cher à la sous-préfecture de Boulliwel, dans la préfecture de Mamou. Les locaux de la sous-préfecture et de la mairie de cette localité avaient été saccagés et pillés par des manifestants en colère. Une situation que déplore aujourd’hui Alpha Abdoulaye Barry, le maire de cette commune rurale, obligé de travailler sous les arbres. Il s’est confié au correspondant de Guineematin.com à Mamou.

Lire

Guinée : les autorités alimentent le cycle de la répression dans le contexte du COVID-19

14 mai 2020 à 16 04 50 05505

Comme indiqué dans nos précédentes dépêches, 8 personnes ont été tuées le mardi dernier, 12 mai 2020, suite à la répression des manifestations contre les exactions au niveau des barrages de sécurité et contre le manque d’électricité. Au-delà de la mort de ces huit guinéens à Coyah (Aboubacar Soumah Aboubacar Diallo, Seydouba Fadiga, Abdoulaye Bangoura, Mamadou Yaya Bah, Mamadama Bangoura), Dubréka (Mohamed Soumah) et Kamsar (Mamadou Oury Barry) et des blessés, plusieurs autres guinéens ont été arrêtés. Et, ceci bien avant même la pandémie du coronavirus.

Lire

Des membres du FNDC Dalaba détenus à Kindia : les précisions de Me Salifou Béavogui

12 mai 2020 à 21 09 27 05275

Maître Salifou Béavogui, avocat

A la veille du contesté double scrutin du 22 mars 2020, plusieurs manifestants du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) ont été mis aux arrêts tant à Conakry qu’à l’intérieur du pays. Ces arrestations suivies parfois de déportation d’opposants au 3ème mandat pour Alpha Condé se poursuivent. C’est le cas de trois membres de l’antenne du FNDC de Dalaba, mis aux arrêts depuis 2 mois et transférés à la prison civile de Kindia.

Lire

N’zérékoré : accusé d’être un « chasseur d’opposants », le Colonel Thiégboro rouge de colère

12 mai 2020 à 9 09 16 05165

Colonel Moussa Thiégboro Camara, secrétaire général chargé de la lutte contre la drogue et le crime organisé

La chasse aux opposants au 3ème mandat pour le président Alpha Condé a conduit à de très nombreuses arrestations à travers la Guinée. Pour la ville de N’zérékoré, c’est une quarantaine de personnes qui ont été interpellées et transférées à Kankan. Dans une récente sortie médiatique, le président de l’Union Guinéenne pour la Démocratie et le Développement (UGDD), Pépé Francis Haba, accusait le colonel Moussa Thiégboro Camara d’en être responsable.

Lire

Guinée : la Cour d’Appel de Conakry refuse la libération de Foniké Menguè

11 mai 2020 à 17 05 04 05045

Oumar Sylla dit Foniké Mengué, responsable des actions et antennes du FNDC

C’est une mauvaise nouvelle pour Oumar Sylla alias Foniké Menguè et ses camarades du FNDC. La Cour d’Appel de Conakry refuse la libération de l’opposant à un troisième mandat pour le président Alpha Condé. La juridiction supérieure a rejeté ce lundi, 11 mai 2020, la demande de remise en liberté introduite par le collectif des avocats du Front National pour la Défense de la Constitution.

Lire

Ismaël Condé ou l’exception qui confirme la règle

7 mai 2020 à 7 07 10 05105

Ismaël Condé, Vice-Maire de Matam et membre du RPG

Comme il fallait s’y attendre, le RPG arc-en-ciel a décidé d’exclure de ses rangs le vice-maire de Matam, Ismaël Condé. Le pari était risqué pour ce jeune. Et pourtant il aura maintenu sa position jusqu’au bout. Soutenant contre vents et marrées qu’Alpha Condé devait passer la main en 2020. Exprimer une telle position à un moment où le parti au pouvoir et toute l’Administration battaient campagne pour le maintien de l’homme au pouvoir après son deuxième et dernier mandat, était une position courageuse, voire suicidaire. Mais le jeune Condé aura été fidèle à ses convictions à ses risques et périls.

Lire

Vers des sanctions contre Alpha Condé et son entourage ? Ce qu’en dit Sékou Koundouno

7 mai 2020 à 6 06 24 05245

Malgré l’adoption de la nouvelle constitution et l’installation de l’Assemblée nationale contestée, le FNDC pense que son combat est loin d’être perdu. Cela, en raison des nombreux soutiens dont sa lutte bénéficie à l’international. Le dernier en date est celui du Centre d’Etudes Stratégiques de l’Afrique rattaché au Pentagone, le département américain de la défense. Le CESA vient de publier un rapport accablant pour le pouvoir guinéen.

Lire

Guinée : plutôt ministre que député

6 mai 2020 à 20 08 16 05165

Aboubacar Sylla, un des ministres qui ont boudé l’Assemblée nationale dans l’espoir de rester au Gouvernement

Moins d’un mois seulement après l’installation de la contestée nouvelle Assemblée nationale, celle-ci affiche déjà près de 11 départs dont un décès. Les dix autres n’en veulent. C’est une situation inédite. Etre député est une fonction enviable. Comble de paradoxe, la 9ème législature semble faire exception.

Lire

Rapport du CESA sur la crise politique en Guinée : « c’est de l’histoire ancienne », dit Fodé Mohamed Soumah

6 mai 2020 à 18 06 34 05345

Fodé Mohamed Soumah, président du parti GéCi

Le rapport du Centre d’Etudes Stratégiques de l’Afrique (CESA), rattaché au département de la défense américain, suscite des réactions au sein de la classe politique guinéenne. Le CESA estime que « les manœuvres du président Alpha Condé pour l’adoption d’une nouvelle Constitution, contre l’avis de la population, constituent une manière de contourner les remparts démocratiques à la seule fin de s’assurer un troisième mandat présidentiel », ajoutant que « l’heure est grave pour la Guinée ».

Lire

Éventuel 3ème mandat pour Alpha Condé : « l’heure est grave pour la Guinée », alerte le centre américain CESA

6 mai 2020 à 8 08 25 05255

Alpha Condé

Le Centre d’Etudes Stratégiques de l’Afrique (CESA), rattaché au département de la défense américaine, a publié lundi dernier, 04 mai 2020, un rapport alarmiste sur la crise politique en Guinée. Basé à Washington, ce centre estime que « l’heure est grave pour la Guinée ». Selon le CESA, « les manœuvres du président Alpha Condé pour l’adoption d’une nouvelle Constitution, contre l’avis de la population, constituent une manière de contourner les remparts démocratiques à la seule fin de s’assurer un troisième mandat présidentiel ».

Lire

Veillée d’armes en attendant la fin de la crise sanitaire

4 mai 2020 à 5 05 15 05155


Après l’adoption de la nouvelle constitution et l’installationeffective de l’assemblée nationale, le pouvoir se frotte les mains. Il a atteint son double objectif. Même si, comme on le voit avec la saisine de la Cour pénale internationale par le FNDC, l’adversaire n’a pas dit son dernier mot. Cette publicité dont la Guinée se serait passée bien volontiers, est la preuve que le vainqueur du duel a encore de soucis à se faire. Pour le moment, il est largement favorisé par la crise sanitaireinternationale qui a occulté tous les autres sujets du moment.

Lire

Journée mondiale de la liberté de la presse : communiqué du FNDC

3 mai 2020 à 14 02 41 05415

Ce 3 mai 2020 marque la célébration de la journée mondiale de la liberté de la presse. À cette occasion le FNDC salue le rôle fondamental de la presse guinéenne dans le processus de démocratisation de notre pays en dépit des hostilités du régime de M. Alpha Condé et son clan.

Lire

Plainte du FNDC à la CPI : Alpha Condé accusé de « crimes contre l’humanité »

2 mai 2020 à 6 06 29 05295

« A l’approche de l’élection présidentielle, prévue à l’automne 2020, la répression s’est sensiblement accrue ces derniers mois, les autorités procédant à des arrestations arbitraires des membres du FNDC, des journalistes et des défenseurs des droits de l’homme, interdisant de manière quasi-systématique les manifestations organisées par les opposants au troisième mandat et enjoignant aux forces de sécurité – y compris des unités militaires – de faire un usage excessif de la force, causant de nombreux morts et blessés parmi la population civile et d’importants dégâts matériels »…

Lire

Déportation d’opposants à Soronkoni : Ousmane Gaoual dénonce une pratique inhumaine

1 mai 2020 à 16 04 42 05425

Hon. Ousmane Gaoual Diallo

Le pouvoir du président Alpha Condé continue la chasse aux opposants. Alors que plusieurs sont détenus dans les prisons du pays, d’autres ont été enlevés à N’zérékoré et Conakry pour se faire déporter au camp Soronkoni de Kankan. Cette situation crée la révolte dans les rangs du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) alors que les activistes des Droits de l’Homme dénoncent un recul inquiétant et inacceptable.

Lire

Détention d’opposants au camp de Soronkoni : Kaly Diallo condamne « avec la dernière énergie ces pratiques »

1 mai 2020 à 12 12 05 05055

Mamadou Kaly Diallo, activiste des Droits de l’Homme et chargé de relations du programme Démocratie sans violence de la « Baïonnette intelligence »

La purge se poursuit en Guinée, suite aux violences qui ont émaillé le contesté double scrutin législatif et référendaire du 22 mars 2020. Ces dernières semaines, de nombreux opposants à un éventuel troisième mandat pour le président Alpha Condé ont été interpellés à Conakry et dans certaines villes de l’intérieur. La plupart d’entre eux sont détenus aujourd’hui dans les lieux tenus secrets par les autorités. Et, certaines informations laissent entendre qu’ils ont été déportés au fameux camp militaire de Soronkoni, situé dans la préfecture de Kankan.

Lire