Nouvelles démissions à l’UFR : « ces gens-là n’appartiennent pas aux instances du parti »

20 juin 2020 à 12 12 23 06236

Saïkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’UFR

L’UFR ne reconnait pas la démission collective annoncée ce vendredi, 19 juin 2020, par 10 jeunes qui disent être membres du conseil national de la jeunesse du parti dirigé par Sidya Touré. Selon Saïkou Yaya Barry, le secrétaire exécutif de l’Union des Forces Républicaines, interrogé par Guineematin.com, les démissionnaires n’étaient membres d’aucune instance de la formation politique. Pour lui, il s’agit tout simplement d’une manipulation visant à permettre aux intéressés de gagner de l’argent avec le pouvoir.

Lire

Oumar Barry, dissident de l’UFR : « nous avons quitté parce que le parti ne suscite plus d’espoir »

20 juin 2020 à 11 11 58 06586

Comme annoncé précédemment, 10 jeunes membres du conseil national de la jeunesse de l’UFR ont annoncé hier, vendredi 19 juin 2020, leur départ du parti dirigé par Sidya Touré. Peu après la publication de leur lettre de démission, l’un d’eux s’est confié à Guineematin.com à travers un de ses journalistes. Oumar Barry qui était, selon lui, membre du CNJ et de la commission électorale de l’Union des Forces Républicaines, est revenu sur les raisons qui les poussés à quitter le navire UFR.

Lire

Silence de la CENI pour la présidentielle de 2020 : Saïkou Yaya Barry pointe du doigt Alpha Condé

15 juin 2020 à 13 01 10 06106

Honorable Saikou Yaya Barry, secrétaire administratif de l’UFR

L’élection présidentielle en Guinée est prévue théoriquement pour le mois d’octobre prochain. Mais, jusqu’à la date de ce lundi, 15 juin 2020, il n’y aucune visibilité sur ce qui est entrepris par la décriée Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI). Joint au téléphone ce lundi 15 juin 2020, Saïkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’Union des Forces Républicaines (UFR) impute la responsabilité de ce retard au président Alpha Condé qui n’a jamais voulu que les élections se tiennent à date dans notre pays.

Lire

Décès de l’ambassadeur Simon Henshaw : les condoléances de Sidya Touré

10 juin 2020 à 14 02 32 06326

Simon Henshaw et Sidya Touré

La disparition de son Excellence Simon Henshaw, ambassadeur des États-Unis d’Amérique en Guinée continue de susciter des réactions des principaux leaders politiques et économiques de notre pays. Après Cellou Dalein Diallo de l’UFDG, Aly Kaba du RPG arc-en-ciel, Faya Millimono du Bloc Libéral et Chérif Mohamed Abdallah du GOHA, c’est l’UFR de Sidya Touré qui a fait parvenir à Guineematin.com son message de condoléances.

Lire

Décès de l’ambassadeur américain en Guinée : « c’est quelqu’un qui a rempli sa mission… »

10 juin 2020 à 12 12 54 06546

Honorable Saîkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’UFR

Les messages de compassion continuent de se faire entendre au sein de la classe politique guinéenne, suite au décès de l’ambassadeur des Etats-Unis en Guinée. Simon Henshaw est décédé dans la soirée du mardi, 9 juin 2020, à sa résidence, à Conakry, des suites d’une crise cardiaque.

Lire

Démission de Hadja N’Gamet Camara : Saïkou Yaya charge les « cadres » de Forécariah

5 juin 2020 à 16 04 28 06286

Honorable Saîkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’UFR

« Nous avons connu pire que ça ; et, l’UFR ne s’est pas effondrée. Vous vous souviendrez qu’il y a eu la démission de Biriqui Mömö, la Guinée le connaît ; de Telly Touré qui était à la CENI. Le départ de ceux là n’a pas effondré l’UFR, ce ne sont pas les petites démissions là qui vont nous déranger. Ce sont des petites démissions parce que l’une n’est pas active et l’autre est arrivé au parti, il y a moins de 18 mois »

Lire

Dialogue politique, gouvernement d’union nationale, réconciliation… Ce que la Nation attend du président Alpha Condé

4 juin 2020 à 8 08 49 06496

image d’archive

Les guinéens sont malheureux. Depuis l’accession à l’indépendance de leur pays, ils sont dans la souffrance. Le sang, les larmes et la misère ont été leur lot dans tous les régimes qu’ils se sont donnés. L’élite naissante a ainsi été décimée tout au long de la première République. Le pogrom de 1985 s’est installé avec douleur dans la mémoire collective comme les violences ineffables lors de la manifestation du 28 Septembre 2009. Depuis 2010, des exactions de tous ordres sont en cours et leur brutalité ainsi que leur coût en vies humaines ont choqué jusqu’au dehors des frontières du pays.

Lire

Démission de Badra Koné : déclaration du Conseil national des jeunes républicains (CNJR)

3 juin 2020 à 12 12 49 06496

Aly Badra Koné, ancien secrétaire général de la jeunesse de l’UFR

Le Bureau National du Conseil National des Jeunes Républicains (BN-CNJR) a appris avec étonnement la démission de Badra KONE de son poste de Secrétaire Général des Jeunes de l’Union des Forces Républicaines (UFR). La Jeunesse UFR, par notre voix, nous, Secrétaires Généraux Adjoints du BN-CNJR, prend acte de cette démission de Badra KONE.

Lire

Saïkou Yaya sur la démission de Badra Koné : « c’est pour nous une bonne chose… »

2 juin 2020 à 15 03 16 06166

Honorable Saîkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’UFR

L’UFR ne semble pas affectée par la démission de son secrétaire national de la jeunesse. Au contraire, les responsables du parti dirigé par Sidya Touré saluent le départ de Badra Koné. C’est en tout cas ce qu’a confié à Guineematin.com, Saïkou Yaya Barry, le secrétaire exécutif de la formation politique d’opposition. Pour lui, ce divorce avec le 2ème vice maire de la commune de Matam arrange l’Union des Forces Républicaines.

Lire

Défection à l’UFR : Badra Koné démissionne du parti de Sidya Touré

2 juin 2020 à 13 01 17 06176

Badra Koné, ancien secrétaire général du bureau national de la jeunesse de l’UFR

Fin de l’aventure pour Aly Badra Koné au sein l’UFR. Le 2ème vice maire de Matam, qui était jusque-là secrétaire général du bureau national de la jeunesse du parti dirigé par Sidya Touré, a décidé de jeter l’éponge.

Lire

20 ans de Sidya Touré à la tête de l’UFR : ce qu’en disent certains citoyens de Matam

21 mai 2020 à 21 09 48 05485

Sidya Touré, président de l’UFR depuis 20 ans

L’Union des Forces Républicaines (UFR), un parti politique membre de l’opposition guinéenne, est dirigé depuis vingt (20) ans par l’ancien Premier ministre Sidya Touré. Mis à la tête de cette formation le 20 mai 2000 par son fondateur et ancien patron, l’honorable Bakary Goyo Zoumanigui, le président Sidya Touré et son équipe y ont connu des hauts et des bas.

Lire

Plainte contre Resco, Nouhou Thiam, Sékouba Konaté… « la justice guinéenne est complice…»

18 mai 2020 à 22 10 19 05195

Le décès du Général Nouhou Thiam hier, dimanche 17 mai 2020, ancien chef d’Etat Major général des armées sous le règne du Conseil National pour la Démocratie et le Développement (CNDD), a suscité une vague de réactions. Au delà de l’émotion suscitée, l’opinion n’a pas oublié l’épisode de l’entre-deux tours de l’élection présidentielle de 2010 en Guinée. « On va vous mater », avait lancé le Général à une des parties engagées dans ce processus controversé.

Lire

Aly Kaba : « Cellou et Sidya sont politiquement finis… Dalein doit arrêter son communautarisme exacerbé »

18 mai 2020 à 7 07 15 05155

L’honorable Aly Kaba, président de la majorité parlementaire

« Cellou Dalein Diallo et Sidya Touré ont usé de la violence pour semer la désolation partout à travers le pays. Ils ont occasionné des dégâts matériels innombrables, des destructions de biens publics et privés, endeuillé parfois même des familles, et j’en passe. Malgré tout, le vote a eu lieu, même dans les endroits supposés être les fiefs de l’UFDG, puisque l’UFR n’en a pas. Le peuple s’est exprimé et les résultats sont clairs. Une nouvelle Constitution est adoptée et l’Assemblée nationale a été renouvelée à la grande satisfaction du peuple de Guinée. Maintenant, ils n’ont que leurs yeux pour pleurer puisque si ce n’est pas par la presse, ils sont finis politiquement ».

Lire

Liquidation politique du duo Cellou-Sidya comme ultime objectif du pouvoir

8 mai 2020 à 10 10 10 05105

Depuis son arrivée au pouvoir, Alpha Condé n’a jamais manqué une seule occasion d’imputer tous les maux dont souffre la Guinée aux anciens Premiers ministres. Particulièrement à ceux d’entre eux qui veulent occuper sa place après lui. Au début, ils étaient trois qui le combattaient. Pour des raisons qui lui sont propres, Lansana Kouyaté semble avoir signé forfait, laissant Sidya et Cellou aux prises avec celui que certains qualifient de nouvel animal politique de la sous-région, après Abdoulaye Wade et Laurent Gbagbo.

Lire

Damaro élu président de l’Assemblée : les interrogations de Dansa Kourouma du CNOSCG

21 avril 2020 à 18 06 30 04304

Amadou Damaro Camara, nouveau président de l’Assemblée nationale

L’élection de l’honorable Amadou Damaro Camara continue d’enregistrer une vague de réactions dans l’opinion publique. Dr Dansa Kourouma, président du Conseil National des Organisations de la Société Civile (CNOSC), reconnait la valeur de Damaro sur le plan politique et sur l’animation du débat parlementaire. Toutefois, il dénonce l’absence d’une opposition représentative, d’un contrepoids pour faire face à la force de frappe de Damaro et de la majorité présidentielle. Il l’a dit dans un entretien téléphonique avec un reporter de Guineematin.com ce mardi, 21 avril 2020.

Lire

Décès de Me Salif Kébé : voici la réaction de Cellou Dalein

18 avril 2020 à 8 08 59 04594

Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG et principal opposant au régime Alpha Condé

Les réactions continuent de se faire entendre suite à la mort de maître Amadou Salif Kébé, le président de la commission électorale nationale indépendante. Malgré le différend qui l’opposait au défunt dont il réclamait le départ de la CENI, Cellou Dalein Diallo n’a pas manqué de présenter ses condoléances à sa famille et de prier pour le repos de son âme.

Lire

Poste de chef de file de l’opposition, véritable cadeau empoisonné

5 avril 2020 à 8 08 32 04324

Cellou Dalein Diallo et Mamadou Sylla

Quand on voit les résultats provisoires des élections législatives, on se rend compte que le boycott de ces élections par l’opposition la plus représentative a eu tout son pesant d’or. En effet, lorsque le parti qui a obtenu le plus grand nombre de sièges n’a que 4, contre 37 lors des élections de 2013, on voit bien que désormais le RPG est seul maître à bord. Et pourtant, le boycott de ces élections par les principaux partis de l’opposition avait fait rêver certains petits partis qui voyaient leur président comme nouveau chef de file de l’opposition. Beaucoup ont déchanté.

Lire

Validation de la nouvelle constitution : « ce sont des institutions phagocytées par Alpha Condé »

4 avril 2020 à 11 11 33 04334

Honorable Saikou Yaya Barry, secrétaire administratif de l’UFR

La validation du controversé référendum constitutionnel du 22 mars dernier suscite des réactions d’indignation des politiciens membres du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC). Saïkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’Union des Forces Républicaines (UFR), interrogé à ce sujet hier, vendredi 3 avril 2020, quelques heures après la publication de l’arrêt de la Cour Constitutionnelle, dénonce des institutions phagocytées par le président Alpha Condé.

Lire