Conakry : l’opposant Mamady Onivogui condamné à un an de prison

12 avril 2021 à 10 10 47 04474

Le tribunal de première instance de Dixinn a rendu ce lundi, 12 avril 2021, sa décision dans le procès de Dr Mamady Onivogui, coordinateur national du mouvement « Elazologa », qui signifie « ça ne marchera pas ». Allusion faite au projet de troisième mandat du président Alpha Condé.

Lire

Une militante du RPG interpelle Alpha Condé : « il faut penser à nous qui sommes du RPC, nous souffrons »

23 mars 2021 à 20 08 49 03493

L’avènement du président Alpha Condé au pouvoir, en 2010, a suscité un grand espoir chez Mariame Sylla, qui se présente comme une militante des premières heures du parti au pouvoir. Dix ans plus tard, cette dame vit toujours dans la misère, partagée entre désillusion et consternation. Elle ne comprend pas pourquoi sa famille n’a pas encore bénéficié des avantages de l’accession du leader du RPG au pouvoir, alors qu’elle et sa mère ont tout donné pour l’atteinte de cet objectif. Rencontrée par un reporter de Guineematin.com ce mardi, 23 mars 2021, Mariame Sylla a lancé un appel pressant au président Alpha Condé, à qui elle demande de penser enfin à sa famille.

Lire

Foniké Menguè testé positif au Covid-19 : la mise en garde du FNDC

10 mars 2021 à 16 04 17 03173

Oumar Sylla, Foniké Menguè

La pandémie de coronavirus continue sa propagation à la Maison centrale de Conakry. Après les opposants Ousmane Gaoual Diallo, Cellou Baldé, Ismaël Condé et plusieurs autres prisonniers, c’est au tour de l’activiste de la société civile, Oumar Sylla, alias Foniké Menguè, d’être touché par la maladie.

L’annonce a été faite par la coordination nationale du FNDC, à travers un communiqué publié ce mercredi, 10 mars 2021. Le Front National pour la Défense de la Constitution en a profité pour mettre en garde les autorités guinéennes contre tout ce qui arrivera à son responsables et aux autres opposants au troisième mandat du président Alpha Condé incarcérés.

 COMMUNIQUE 164

Alpha Condé, après s’être servi de la COVID19 comme instrument politique contre les opposants à son projet de 3ème mandat, a exposé la vie des détenus politiques à cette pandémie à la Maison Centrale de Conakry.

Un test COVID-19  effectué sur les détenus politiques s’est révélé positif pour des leaders de la société civile et des partis politiques, détenus injustement sur la base de fausses accusations depuis des mois, parmi lesquels le Responsable de la mobilisation et des antennes du FNDC Oumar SYLLA Foniké Mengué.

Toute la Guinée se rappelle que cette crise sanitaire que nous peinons à endiguer a été aggravée et entretenue par ce clan mafieux qui a imposé le calendrier de sa mascarade électorale au début de la pandémie sans tenir compte des conséquences sanitaires sur la vie de la population guinéenne.

La Coordination du FNDC prend à témoin l’opinion publique nationale et Internationale  et tient Monsieur Alpha Condé et son gouvernement comme les seuls responsables de tout ce qui arrivera à Oumar Sylla et ses collègues détenus politiques volontairement exposés au COVID- 19 par le régime.

Dans tous les cas, le FNDC exige une libération sans condition  de tous les détenus politiques.

Ensemble unis et solidaires, nous vaincrons !

         Conakry le 10 mars 2021

Lire

Les mots et les maux du ministre

7 mars 2021 à 11 11 03 03033

Habib Yembering Diallo

Cher ami,

Comme tu le sais, la planète entière est confrontée à une crise sans précédent. Mais il y a des crises dans la crise. Notre pays, lui, fait exception dans cette crise mondiale. Non pas positivement comme certains pays qui sont relativement épargnés par la pandémie. Mais négativement. Et pour cause, au lieu de faire face à une seule épidémie, nous, nous sommes confrontés à plusieurs maladies. Dont celle qui a fait notre triste célébrité il y a quelques années.

Lire

Fermeture du bureau de l’UFDG, cas de Cellou Baldé, Ousmane Gaoual, Ismaël Condé… Antoine Guilavogui en colère !

5 mars 2021 à 18 06 53 03533

Antoine Dogbo Guilavogui, secrétaire fédéral de l’UFDG à Kankan

Hier, jeudi 04 mars 2021, l’actualité politique était marquée par la confirmation à la Cour d’appel de Conakry, qui a rendu son verdict dans le procès référé, pour la réouverture des locaux de l’UFDG. L’ordonnance rendue par le tribunal de première instance de Dixinn a été confirmée, contrairement au souhait de Cellou Dalein et sa défense. Au même moment, on apprenait que plusieurs opposants au troisième mandat du président Alpha Condé, incarcérés à la maison centrale de Conakry, ont été testés positifs à la Covid 19. 

Lire

Urgent : le journaliste Amadou Diouldé Diallo arrêté à Conakry

27 février 2021 à 10 10 05 02052

Le célèbre journaliste sportif, Amadou Diouldé Diallo, vient d’être arrêté à Conakry. Selon son avocat, Me Salifou Béavogui, il était en train de faire du sport ce samedi matin, 27 février 2021, lorsque des policiers sont venus l’interpeller et le conduire à la direction de la police judiciaire (DPJ).

Lire

Ibrahima Diallo (FNDC) sur l’état de santé de Foniké Menguè : « les nouvelles ne sont pas bonnes »

26 février 2021 à 18 06 59 02592

 

Oumar Sylla, alias Foniké Mengué, responsable en charge des antennes et de la mobilisation du FNDC

L’état de santé d’Oumar Sylla (alias Foniké Menguè) préoccupe ses collègues du Front National pour la Défense de la Constitution. Ibrahima Diallo, le responsable des opérations du FNDC, indique que les nouvelles concernant l’état de santé de l’activiste de la société détenu depuis plusieurs mois à la maison centrale de Conakry, ne sont pas du tout rassurantes. Il l’a dit dans un entretien avec un journaliste de Guineematin.com hier, jeudi 25 février 2021.

Lire

Interdiction de visite aux détenus politiques : Dr Faya condamne une situation qui « n’honore pas notre pays »

19 février 2021 à 8 08 56 02562

Faya Millimouno et Ousmane Gaoual Diallo

Comme annoncé précédemment, les détenus politiques incarcérés à la maison centrale de Conakry sont actuellement privés de visite. Ils n’ont même plus accès à leurs avocats, alors que nombreux d’entre eux sont malades. Certains comme Ousmane Gaoual Diallo, le coordinateur de la communication de l’UFDG font souvent des malaises dans leurs cellules.

Lire

Investiture d’Alpha Condé : la Première dame, Djénè Kaba, exprime son malaise

15 février 2021 à 12 12 52 02522

Hadja Djénè Kaba Condé, Première Dame de la République de Guinée

La Première dame de la République de Guinée a mal vécu l’investiture du Président Alpha Condé pour un troisième mandat. Deux mois après, Hadja Djénè Kaba Condé n’a toujours pas digéré le fait de n’avoir pas été présentée lors de la cérémonie qui s’est déroulée le 15 décembre 2020 au palais Mohamed V de Conakry. Elle accuse le chef du protocole de la présidence de la République, l’Ambassadeur Mamady Seinkoun Kaba, d’être le responsable de cette « erreur ». Elle l’a dit dans l’émission « Carnet du reporter » de la radio nationale.

Lire

Retrait des avocats des opposants détenus : l’ONG Mêmes Droits pour Tous exprime sa préoccupation

13 février 2021 à 9 09 06 02062

Me Foromo Frédéric Loua, président de l’ONG Mêmes Droits pour Tous

Comme annoncé précédemment, les avocats des opposants détenus depuis plusieurs mois à la maison centrale de Conakry ont suspendu leur participation à la procédure judiciaire en cours. Ils justifient cette décision par le fait que les droits de leurs clients sont systématiquement violés dans ce dossier. Et, ce retrait ne laisse pas indifférent l’ONG Mêmes Droits pour Tous (MDT). Dans un entretien avec un journaliste de Guineematin.com hier, vendredi 12 février 2021, le directeur exécutif de cette organisation de défense des droits de l’homme a exprimé sa préoccupation face à cette situation.

Lire

Détention d’opposants en Guinée : leurs avocats se retirent de la procédure

10 février 2021 à 13 01 41 02412

C’est un nouveau rebondissement dans le dossier des opposants arrêtés au lendemain de la présidentielle du 18 octobre 2020 et écroués depuis à la maison centrale de Conakry. Leurs avocats ont décidé de suspendre leur participation à la procédure en cours en raison de la « violation systématique » des droits des détenus. C’est maître Thierno Souleymane Baldé, membre du collectif d’avocats qui défend les opposants, qui a annoncé cette décision dans un entretien avec un journaliste de Guineematin.com ce mercredi, 10 février 2021.

Lire

Nouveau Gouvernement : l’erreur stratégique et fatale de Mouctar Diallo

28 janvier 2021 à 9 09 46 01461

Mouctar Diallo, ancien ministre de la Jeunesse et de l’Emploi jeunes

Devant le casse-tête auquel il est confronté pour la formation du nouveau gouvernement, le président Alpha Condé procède à la nomination des ministres au compte-goutte. Ce mercredi encore certains ministres ont été nommés. D’autres remplacés. Parmi les partants, il y a un qui s’était récemment tiré une balle dans le pied. Il s’agit de Boubacar Barry qui, en pleine bataille pour le maintien ou le départ de ministres, avait pris une décision impopulaire : celle relative à l’augmentation du prix du pain.

Lire

Tron (Kankan) réclame à Alpha Condé des postes au Gouvernement : « il ne faut pas oublier nos enfants… »

27 janvier 2021 à 14 02 08 01081

A l’occasion d’une réunion tenue ce mercredi, 27 janvier 2021, au quartier Dalakö (dans la commune urbaine de Kankan), les notables de Tron (une localité composée de plusieurs sous-préfectures de Kankan) ont demandé au président Alpha Condé de nommer leurs enfants dans son Gouvernement pour les récompenser des efforts déployés pour sa réélection à la tête de la Guinée.

Lire

Aissatou Noumou Diallo : « la Guinée est un État incapable de protéger sa population »

27 janvier 2021 à 11 11 25 01251

Aujourd’hui, la Guinée est un pays déchiré et fragilisé par la division politique, l’injustice, l’ethno stratégie, l’impunité et surtout la résignation des uns et des autres. Il faut rappeler que ces deux (2) dernières années la Guinée a connu ses pires moments de crise, des familles mises à la belle étoile, des manifestations politiques incessantes avec tous les dégâts (matériels et humains) qui vont avec, des guinéens tués, des femmes et enfants violés, des affrontements ethniques et pour finir une insécurité économique et politique galopante qui favorise la criminalité.

Lire

Formation partielle du Gouvernement : Abdoulaye Magassouba, Bano Barry et Dr. Ballo reconduits

21 janvier 2021 à 21 09 56 01561

Alpha Condé, président de la République

Après une journée d’hésitation et de tâtonnement, suite à des rumeurs portant sur les premiers postes attribués aux 16 ministres qui ont été nommés avant-hier, le président Alpha Condé a signé le décret sur une deuxième liste de 3 chefs de Département sur les 37 attendus dans son premier gouvernement de son troisième mandat à la tête de la Guinée.

Lire

Nomination partielle du gouvernement : « c’est un gouvernement de récompense » (Citoyens)

21 janvier 2021 à 20 08 01 01011

Cheick Ahmed Diakité, comptable

Comme annoncé précédemment, le président de la République, Alpha Condé a procédé le mardi dernier, 19 janvier 2021, à la nomination partielle des membres du gouvernement de son troisième mandat à la tête de la Guinée. Mais, cette nomination semble estomper les espoirs de beaucoup de citoyens qui commençaient pourtant à avoir foi à son slogan de « gouverner autrement ».

Lire

Jacques Gbonimy (UPG) sur la composition partielle du gouvernement : « c’est la continuité qui a été prônée »

20 janvier 2021 à 18 06 31 01311

Jacques Gbonimy, président du parti UPG

Comme annoncé précédemment, le président Alpha Condé a nommé hier, mardi 19 janvier 2021, quelques membres du premier gouvernement de son troisième mandat. Et, au constat général, quasiment tous les ministres qui ont bénéficié de la confiance du chef de l’Etat sont des membres de l’ancienne équipe gouvernementale qui l’a aidé à changer la constitution guinéenne pour rester au pouvoir. Le locataire du palais Sékhoutouréyah semble vouloir faire du neuf avec de l’ancien. Une démarche qui ne surprend guère Jacques Gbonimy, le leader de l’UPG (Union et du Progrès pour la Guinée).

Lire