Le procès opposant le cambiste Thierno Nouhou Diallo à Mamadou Taïbou Bah (plus connu sous le nom d’Oustaz Taïbou) et sa femme, madame Hassatou Baldé, a démarré ce lundi 20 mars 2017 au Tribunal de Première Instance de Mafanco. Poursuivis pour escroquerie dans une affaire de 8 milliards 86 millions de francs guinéens au préjudice de Thierno Nouhou, les deux mis en cause ont nié les faits, a constaté Guineematin.com, à traves un de ses reporters.

Interrogé par la juge Djeynabou Donghel Diallo, le célèbre juriste et islamologue Oustaz Taïbou est revenu sur la genèse de l’affaire qui l’oppose à Thierno Nouhou. Selon lui, sa femme qui est marchande de poissons a eu le contact du cambiste de la part d’un certain Käly. Par la suite, Ousatz Taïbou a servi d’intermédiaire pour établir le contact entre Thierno Nouhou, son voisin et disciple, et sa femme Hassatou Baldé. Au cours de la conservation tenue au domicile du couple, les trois personnes sont d’accord à ce que Thierno Nouhou donne le montant de 15 000 dollars US à la dame pour qu’elle continue son commerce de poissons. L’affaire a été conclue en juillet 2015. Selon Oustaz Taibou, quelques temps après, sa femme a remboursé les 15 000 dollars.

Dans ses explications, le juriste et islamologue a dit à la barre que c’est tout ce qu’il savait de cette affaire. Il ajoute ne rien savoir de la suite des transactions qu’il y a eu entre sa femme et Thierno Nouhou. Des transactions qui vont se compliquer entre les deux parties.

Pourtant, fait remarquer le procureur Mamady Lazare Bangoura, vous avez signé un reçu que détient le plaignant où vous reconnaissez lui devoir le montant de 6 milliards de francs. Le mis en cause répond avoir signé le document par erreur « Thierno Nouhou m’a trouvé à l’hôtel de l’université de Conakry où je préparais une conférence très importante. Il est venu presqu’en pleurant. Il disait que les gens menaçaient de l’envoyer en prison s’il ne les payait pas. C’est dans cette atmosphère que j’ai signé le reçu sans même avoir pris le soin de vérifeir. C’est une erreur monumentale de ma part », soutient-il.

Pour le reste, Oustaz Taïbou dit n’avoir jamais reçu de l’argent des mains de Thierno Nouhou.

A son tour, Hassatou Baldé a nié les faits d’escroquerie pour lesquels elle est poursuivie. Elle va reprendre les mêmes explications que son mari sur l’affaire de poissons et les transactions avec Thierno Nouhou. « Quand je prenais de l’argent en devises avec lui, je faisais mes affaires de poisson et lui ramenais les montants en francs guinéens en plus de son intérêt. Je pense que je ne lui dois rien », se défend-elle.

Répondant aux questions de la partie civile, Hassatou Baldé a dit avoir signé le reçu indiquant qu’elle doit de l’argent à Thierno Nouhou par peur daller en prison. Elle ajoute d’ailleurs qu’elle ne sait ni lire ni écrire et qu’on lui a juste dit de signer.

Désormais toute l’affaire tourne autour de ces reçus signés par le couple et qui porte sur le montant de 8 milliards 86 millions de francs guinéens.

L’affaire est renvoyée au jeudi 23 mars pour la comparution de certains témoins clés dans le dossier.

Nous y reviendrons.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Commentaires

No Comments