Le 09 août de chaque année marque la célébration de la journée internationale de la femme sud africaine. A cette occasion, la Jeune Chambre Internationale (JCI) Dubréka Racines a initié un projet de formation d’une cinquantaine de femmes sur le thème Mieux gérer son entreprise, rapporte un reporter de Guineematin.com qui a assisté à la rencontre.

On notait la présence de la ministre de l’action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance, Sanaba Kaba, de l’ambassadeur d’Afrique du Sud en Guinée et des autorités locales de Dubréka.

Dans son discours, madame Diaby Halimatou Sylla, directrice du projet, s’est félicitée de l’aboutissement de l’initiative par la formation de cinquante femmes actives dans la préfecture de Dubréka. « Je me permets tout d’abord de remercier mon équipe qui a travaillée pour la réalisation de ce projet, à l’ensemble des membres de la JCI Dubréka Racines. Grâce à ce projet, cinquante femmes de Dubréka savent comment mieux gérer leurs petites entreprises », a-t-elle déclaré.

Profitant de l’occasion, le président de la JCI Dubréka Racines, Alseny Bangoura a rendu hommage à la femme africaine à travers cette fête. Il a ensuite rappelé le contexte et la justification du projet.

« Les associations de femmes se battent pour mieux participer au développement socioéconomique du pays. Certaines sont responsables d’ONG, d’autres occupent des places importantes dans l’administration publique. Mais, elles œuvrent toutes à la recherche de moyens pouvant permettre d’autonomiser leurs paires. C’est dans cette optique que la JCI Dubréka Racines a fait du développement de l’entrepreneuriat féminin une de ses priorités pour le mandat 2017 », a déclaré Alseiny Bangoura.

L’ambassadeur de l’Afrique du Sud, Mzwandile Mcgloria Mdingi a remercié les initiateurs du projet qui vise l’émancipation économique de la femme guinéenne avant de rappeler l’historique de la date du 09 août. « Je suis très honoré d’être ici parmi vous dans le cadre de la célébration du 09 août qui marque le soixante unième (61e) anniversaires du soulèvement des femmes Sud-africaines contre le système du gouvernement de l’apartheid de Pretoria. C’est en ce jour que 20.000 femmes sud africaines se sont levées contre l’apartheid, l’injustice, le racisme imposés par le gouvernement de l’époque. Elles se sont battues contre l’idée que la place de la femme est la cuisine », a dit le diplomate sud-africain.

La ministre de l’action sociale, Sanaba kaba a souhaité, au nom de toutes les femmes guinéennes, une très bonne fête aux femmes sud africaines. Elle a ensuite remercié vivement l’ambassade sud africaine pour avoir financé cette séance de formation de la femme guinéenne.

Après une animation culturelle assurée par les artistes locaux, les membres de l’ONG Synergie Féminine ont animé un panel avec l’ensemble des participants pour un partage d’expérience.

La cérémonie a pris fin par la remise des attestations aux différentes participantes.

De retour de Dubréka, Mouctar Barry pour Guineematin.com

Tel: 621 607 907

Commentaires

No Comments