motoC’est le vol d’une moto qui a ameuté les conducteurs des motos taxis dans la ville carrefour. Interpellé à Soya et conduit à la police de Mamou, le présumé voleur ne passera cette nuit vivant que grâce aux…agents de la police, a appris Guineematin.com

La nouvelle de l’arrivée de ce voleur présumé à la police de Mamou a été transportée dans la ville comme une traînée de poudre. Très vite, les conducteurs se sont donnés le mot et se sont regroupés pour venir ‘’attaquer’’ le poste de police à l’effet de ‘’récupérer’’ ce bandit présumé.

 

« Ils voulaient le lyncher. C’est pour cela que nous avons mis en place un dispositif impressionnant, nous avons déployé plusieurs agents pour contrer les conducteurs de motos taxis. Certains de nos collègues, policiers, ont été même blessés par les jets de pierres, qui ont également endommagé le pare-brise d’une voiture garée à l‘intérieur du poste de police », expliquait, au téléphone de Guineematin.com l’inspecteur Haba.

 

A en croire monsieur Haba, il n’ y a pas eu d’interpellation et la police de Mamou a utilisé des moyens conventions, même pas de gaz lacrymogène, aucune interpellation !

Selon des témoignages de certains habitants, les conducteurs des motos avaient encerclé la police et barricadé la route.

Facebook Comments