Le Baccalauréat unique session 2018 s’est achevé ce samedi, 30 juin sur une note de satisfaction dans la préfecture de Tougué. Candidats et encadreurs saluent tous le déroulement de ce dernier examen national de l’année, a constaté un reporter de Guineematin.com sur place.

Après les épreuves, place au bilan. Et ce bilan, il est globalement satisfaisant à Tougué, selon le délégué Vohomou Pivi : « Au centre de Tougué, nous sommes très contents du bon déroulement de ces examens en général et du Bac en particulier. Les consignes dictées ont été respectées à la lettre sur toute la ligne. Il n’y a pas eu de fraude, aucun candidat voire un surveillant n’ont été vidés depuis le début .Vraiment, chapeau à Tougué, merci à toutes les autorités », a réagi le délégué à l’issue de la dernière épreuve.

Du côté des élèves, c’est le soulagement après la fin de cet examen. Même s’ils disent que la surveillance a été sévère, ils restent tout même optimistes : « Dieu merci, le baccalauréat s’est bien passé .Seulement la surveillance a été un peu dure mais c’est normal. Je garde espoir de pouvoir décrocher mon bac cette année », affirme Aissata Baldé, candidate en sciences mathématiques au lycée de Tougué.

« Ce qu’on pouvait faire, on l’a fait. C’était de suivre les cours avec courage durant toute l’année, réviser, faire le baccalauréat et attendre les résultats. J’invite mes camarades à croire au destin, le premier de l’école n’est pas forcément le premier de la vie, même en cas d’échec revenons à l’école à l’ouverture pour reprendre avec une nouvelle énergie, la vie est un combat », a dit de son côté Abdoulaye Diallo, candidat en sciences mathématiques, venu du lycée de Koumbama.

Et c’est aussi le conseil que le directeur préfectoral de l’éducation de Tougué, Elhadj Fodé Mamoudou Traoré donne aux élèves. Pour lui, il vaut mieux d’échouer dans l’honneur que de réussir dans la honte : « Chers candidats, vous êtes les récipiendaires de l’avenir de notre nation, nous préférons échouer a Tougué dans l’honneur que de réussir dans la honte.

Durant toute l’année, vous avez suivi des cours de qualité, je vous souhaite bonne chance. Si vous échouez je ne le souhaite pas, mais si vous échouez, persévérez dans les études. On peut échouer à une évaluation mais si on échoue à une formation, on aura échoué toute la vie », a lancé le DPE aux candidats à l’issue de ce dernier examen nationale de la session 2018.

De Tougué, Boubacar Ramadan Barry pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin