Une maison de trois (3) chambres, une case et un véhicule ont été incendiés par des citoyens en colère hier, dimanche, 03 septembre 2017, dans le district de Garki, relevant de la Commune Rurale de Popodara, à une vingtaine de kilomètres, à l’Ouest du Chef-lieu de la préfecture de Labé, rapporte un correspondant de Guineematin.com dans la région.

Selon le sous-préfet de Popodara, Aly Konaté, joint au téléphone par Guineematin.com, ce sont les proches de Diouhé Bhoye Diallo dont le corps sans tête a été retrouvé dans l’après-midi du vendredi, 25 août 2017 qui incendié la concession de Mamadou Alpha Diallo soupçonné dans la localité d’être le principal auteur de l’assassinat de la vieille.

Ce dernier, son enfant Amadou Saliou Diallo et un certain Mamadou Aliou Diallo sont actuellement détenus à la maison centrale de Labé, dans le cadre de l’enquête sur cette rocambolesque affaire de corps sans tête et de tête sans corps.

Pour la petite histoire, après la découverte du corps sans tête, des recherches ont été entreprises dans le village pour retrouver les traces de l’organe manquant. C’est le lendemain matin que cette tête a été retrouvée enterré devant la chambre du jeune Amadou Saliou Diallo, fils de Mamadou Alpha Diallo. Les deux ont alors été interpellés par les services de police le même jour. De même, la police a procédé aussi à l’interpellation de deux autres personnes.

Finalement, sur les quatre citoyens interpellés, samedi et conduits le même jour au commissariat central de police de Labé, seulement trois ont été déférés, mardi, 29 août 2017, à la maison centrale.

Interrogé par Guineematin.com sur la situation de la quatrième personne qui manque à l’appel, le directeur régional de police, le Général Aboubacar Biro Keïta a confié que ses agents chargés du dossier n’ont pas trouvé d’éléments suffisants pour maintenir l’intéressé en détention préventive.

Au moment où nous mettions cette dépêche en ligne, le sous-préfet de Popodara, Aly Konaté nous confiait sa préoccupation liée à la menace de mort qui pèse sur la vieille mère du prévenu Mamadou Alpha Diallo. Selon des informations de police, les citoyens en colère de Garki veulent égorger, eux-aussi, la mère de Mamadou Alpha Diallo pour, dit-on, venger leur regrettée Diouhé Bhoye Diallo.

Pour le moment, les autorités locales ont réussi à évacuer la vieille dame ciblée de la sous-préfecture de Popodara où le président de la délégation spéciale, Tely Oury Diallo et son sous-préfet multiplient les appels au calme et à la retenue.

A suivre !

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments