Diawara LansanaC’est dans la soirée de ce mercredi 20 août que le ministère de l’Action sociale a arraché une trêve aux protestataires victimes de la BADAM (Banque Africaine pour le Développement Agricole et Minier).

Comme on le sait, environ dix mille de nos compatriotes sont victimes de la faillite de cette banque depuis deux ans. Certains d’entre eux tout perdu ou presque. Il y a plusieurs mois, dirigé par le président de l’Association guinéen des usagers des banques (AGUB), Lansana Diawara, un collectif de soutien aux victimes de la BADAM ont entamé des démarches auprès des autorités guinéennes pour se faire entendre.

La revendication est simple : les victimes veulent être remboursés. Au total, les clients revendiquent les 36 milliards de nos francs qu’ils y ont déposé.
N’ayant pas été entendus dans leurs démarches vers les autorités, les victimes et le collectif qui les accompagne ont alors décidé de manifester devant la BADAM, puis vers les autorités au plus haut niveau…

Seulement, l’implication du département dirigé par Mme Sanaba Kaba pourrait probablement désamorcer cette crise…

Commentaires