L’assemblée générale du RPG Arc-en-ciel s’est ténue à son siège, ce samedi 17 juin 2017. Comme à ses habitudes, Sanoussi Bantama Sow, ministre conseiller du président Alpha Condé, s’est virilement attaqué à l’opposition, particulièrement à Cellou Dalein Diallo.

Outre ces attaques contre l’opposition, « Petit Sow » n’a également pas épargné le pouvoir face à son incapacité à assurer la sécurité des guinéens. Enfin, il a apporté son soutient à Dr. Fodé Oussou Fofana qui a eu des démêlés avec l’honorable Ousmane Gaoual Diallo la semaine dernière.

Mais avant, il a d’abord présenté ses excuses à la presse à cause d’un incident qu’il y a eu plutôt entre des agents de sécurité et certains de nos confrères…

Décryptage !

Je tiens tout d’abord, au nom de la direction nationale du parti, présenter nos excuses à la presse pour ces désagréments. Vous faites votre travail, vous êtes là pour rendre compte exactement ce qui se passe à l’assemblée générale, exactement comme je le dis. Si nous ne voulons pas que les gens disent des choses sur nous, nous devons vraiment être disciplinés au parti. Mais, je profite de la même occasion pour dire à tout le monde que la Direction du parti fera tout pour imposer la discipline au parti. Personne, je dis personne, n’est au-dessus du parti, quelque soit son rang, qu’il soit juge, qu’il soit secrétaire général, qu’il soit chef de cabinet, qu’il soit directeur général. Ici, nous sommes des militants et sympathisants du parti. Nous disons à la brigade nationale quand l’assemblée générale du parti commence, toute personne à part le professeur Alpha Condé, président du RPG, que personne ne rentre avec bruit au sein du RPG. Ça doit être clair pour tout le monde. Nous avons la confiance du peuple de Guinée, le président Alpha Condé a la confiance du peuple de Guinée, nous ne pourrons pas être à la hauteur de cette confiance si nous ne sommes pas disciplinés. La discipline est la première condition pour que les militants se remobilisent pour faire face aux idéaux du professeur Alpha Condé.

Vous venez de suivre tout de suite notre camarade M’Bany Sangaré qui a parlé de la remobilisation de la jeunesse du parti. Donc, jeunes du parti, comme le secrétaire général de la jeunesse du parti l’a dit, on se remobilise. Il y a un programme qui a été donné par le secrétaire général qui va commencer à être exécuté demain. La direction nationale du parti va rencontrer le bureau national des jeunes du parti et ça va suivre les autres structures de la jeunesse du parti. Donc, jeunes du RPG, nous sommes en face de notre destin, le destin de gouverner la Guinée dans la tranquillité, le destin d’accompagner le professeur Alpha Condé dans la réalisation de ses idéaux. Donc, jeunes du parti, remobilisons-nous, et à partir de dimanche, nous allons commencer à lancer les signaux forts pour la remobilisation de la jeunesse, surtout que vous savez nos amis le disent partout, qu’près le mois de carême, qu’ils vont organiser des manifestations. C’est vrai, c’est leur droit, c’est un droit constitutionnel pour que les partis politiques manifestent.

Mais, j’ai entendu un de nos collègues, l’ancien Ministre Telliano, ancien ministre de l’agriculture du professeur Alpha Condé, qui a dit qu’ils vont jeter des cailloux ! Ancien ministre de l’Agriculture, qu’ils vont jeter des cailloux. Je dirais que oui, c’est votre devoir de manifester mais je dirais non, ce n’est pas votre droit de jeter des cailloux, c’est n’est pas un devoir de brûler les pneus. Ce n’est pas un devoir de jeter des cailloux, ce n’est pas un devoir de s’attaquer aux commerçants. C’est vrai, c’est votre droit de manifester, c’est votre droit de critiquer, mais je dirais à nos amis, ça je mets au défi tout le monde ici, je mets au défi l’opposition pour venir devant tout le monde pour défendre son programme. Tu ne verras jamais un parti de l’opposition, à commencer par l’UFDG, qui dira quel est son programme dans le domaine agricole, il ne vous dira pas quel est son programme dans le domaine des travaux publics, son programme dans le domaine des transports, son programme dans le domaine de la pêche, son programme dans d’autres domaines. Mais, leur programme c’est quoi ? C’est de jeter des cailloux, de brûler des pneus, de jeter l’huile sur le goudron. Voilà, c’est pourquoi je me pose la question, est-ce que celui qui se dit leader de l’opposition, il a été une seule fois Ministre des travaux publics ? Je ne suis pas sûr parce qu’un kilomètre de goudron, c’est des millions de dollars. Des gens qui disent qu’ils vont sortir la Guinée du sous développement, des gens qui disent qu’ils vont aider la Guinée à briller, c’est les mêmes gens qui détruisent ce qui existe. C’est pourquoi, je demanderai au président de l’Assemblée nationale, l’honorable Kori Kondiano, de revoir les textes de lois dans ce pays. Celui qui brûle un pneu sur le goudron, doit être sanctionné, celui qui jette de l’huile sur le goudron, ce n’est pas un ami du guinéen, c’est un ennemi de la Guinée. C’est pourquoi, je reviens au ministère de l’Administration du territoire, qui doit gérer les partis politiques, qui doit gérer ces manifestations politiques en commun accord avec les Minière de la sécurité. Nous savons, c’est leur droit de manifester, mais chaque fois qu’un parti politique veut manifester, il doit déposer une demande dûment signée à la mairie ou au gouvernorat, accompagnée de 5 noms et en cas de casse, les 5 seront les responsables devant les autorités.

Depuis 2011, est-ce qu’une seule fois un signataire d’une manifestation qui a abouti à des casses a été poursuivit dans ce pays. Donc c’est trop, c’est vrai ils doivent manifester mais nous demandons au ministère de l’administration du territoire, que nous avons l’œil sur eux. Parce que c’est eux qui disent dans leur accord libérez les prisonniers arrêtés lors des manifestations. Est-ce que ces prisonniers ont été arrêtés dans leurs maisons ? Ils ont été arrêtés dans la rue avec des pierres, des gourdins, des fois avec des coupes-coupes. La preuve ? Le journaliste Mohamed Koula a été assassiné devant le siège, au portail du siège de l’UFDG. Et, jusqu’aujourd’hui, on ne connait pas la vérité. Donc, nous voulons que chaque structure joue son rôle, le président Alpha Condé ne peut pas être au four et au moulin.

Quand un parti politique veut manifester, ceux qui étaient au RPG en 1996, le président Alpha Condé a été réceptionné de l’aéroport à Madina, en ce moment le PUP était très fort, ils se sont attaqués au siège du parti à Matam, où ils ont tout brûlé et porter plainte contre le parti, contre les signataires de la manifestation. Qui étaient signataires d’alors ? C’est Hadja Bintigbè (paix et salut sur son âme), la femme qui était secrétaire général du RPG de Matam d’alors ; Lounceny Condé, qui est aujourd’hui secrétaire général de la section de la SIG, qui était secrétaire à l’organisation ; Saloum Cissé, qui était secrétaire à l’organisation du bureau politique ; Bantama Sow, secrétaire à l’organisation et Sekou Tatia Koumbassa qui avait déposé le communiqué radiodiffusé à la RTG de Boulbinet. Ils ont été convoqués. Saloum Cissé a fait plus d’un an en prison. Bintigbè, Lounceny Condé, Sekou Tatia, ils ont fait plus d’un an en prison, parce que les gens ont manifesté, ils ont saccagé notre siège. Et, aujourd’hui, l’opposition, c’est devenue une chanson pour elle, nous allons manifester, nous allons manifester, ils n’ont qu’à manifester, tu es mort, tu es mort. S’ils manifestent, ils pensent qu’ils vont brûler ce pays, nous brûlerons tous ensemble ici, ils n’iront nulle part ailleurs ? Mais, ce qu’il faut reconnaître, le président Alpha Condé est le président des guinéens, il a un gouvernement et chacun a une fonction. Les gens doivent jouer leur rôle, l’Etat est entrain d’être détruit, il faut reconnaître, c’est la vérité. Au lieu de parler des accords, il faut empêcher les accords, quand on dit libérer les détenus, pourquoi ils ont été arrêtés ? C’est dans la rue ou c’est chez eux ? Donc, quand vous prenez l’administration du territoire, tous ceux qui sont là, c’est des anciens sous préfets, c’est des anciens secrétaires généraux des préfectures, ils connaissent comment ça se passe. Aujourd’hui, chacun se comporte comme si ce n’est pas son régime, chacun se comporte comme si ce n’est pas son affaire. Je vous assure, je le dis ici et solennellement, si l’opposition marche, ils cassent, ils ne sont pas arrêtés jugés, emprisonnés, notre tour, nous allons manifester contre tous ces hauts cadres qui occupent des postes et qui ne jouent pas leur rôle. Ça doit être clair. Récemment au Gabon, on a vu une journaliste qui a insulté le président du Gabon, on sait où elle est partie. Aujourd’hui ici, tous les jours, chaque minute, chaque heure, on insulte le professeur Alpha Condé et il y a des gens qui sont chargés de s’auto-saisir de ces dossiers. Est-ce qu’ils font leur boulot ? Nous les connaissons, nous ne dirons pas leurs noms, mais eux-mêmes s’ils savent qu’ils ne peuvent pas jouer leur rôle honnêtement, ils n’ont qu’à quitter !

Aujourd’hui en Guinée, celui qui passe mal la nuit avec sa petite copine, à 5 heures du matin, 6 heures, il barre la route, il jette les ordures, il brûle les pneus. Où allons-nous avec ça ? Où allons-nous avec ça ? Où se trouve l’Etat ? Au moment où le président de la République est entrain de faire du bon boulot, voyez le pont Kaaka, n’en déplaise aux détracteurs, n’en déplaise à ceux qui sont là et qui veulent toujours voir le RPG dans les difficultés, n’en déplaise à ceux qui ne veulent pas qu’il y ait de nouvelles adhésions au sein du parti. Regardez le pont Kaaka ! Le pont Kaaka, c’était des embouteillages, le pont Kaaka, c’était des attaques à mains armées. Ils disent qu’ils ont été Ministre des travaux publics, qu’est-ce qu’ils ont fait ? Ce pont, c’est depuis l’indépendance de la Guinée. Certains ont dit que les japonais ont détourné l’argent, c’est pourquoi les travaux sont arrêtés, sans savoir que c’était Ebola.

Le riz qu’on a distribué ici, le riz sur lequel il y avait la photo d’Alpha Condé, les gens ont dit que c’est pour le troisième mandat d’Alpha Condé. C’est ça la Guinée. Quand il y a eu Ebola, on a vu dans des villages où on a pourchassé des médecins, on a vu dans des villages où on a pourchassé des gens qui sont venus pour aider ces populations. C’est parce que tout simplement, l’opposition a décidé à désinformer, en disant qu’Alpha Condé a envoyé de l’eau, lorsque tu touches, tu auras Ebola et tu en mourras. Je connais. On a vue dans le village de Nzérékoré où on a assassiné combien de médecins. J’ai vue à Maréla, c’est mon village où on a saccagé le dispensaire, l’ambulance de la préfecture de Faranah, en détruisant tous les équipements. On dit que oui, c’est Alpha Condé qui a envoyé Ebola et ce sont ces gens là qui nous disent qu’ils peuvent changer la Guinée. Est-ce qu’ils peuvent changer la Guinée ? (Non répondent les militants). Je défis Cellou, il n’a qu’à me dire quel est son programme sur le plan agricole, quel est programme sur le plan énergétique. Aujourd’hui, on a vu Alpha Condé qui a reçu des partenaires qui doivent faire le barrage de Fomi, sans parler de Souapiti qui est déjà bouclé et les travaux ont déjà commencé, c’est ça. N’en déplaise, ce qu’Alpha Condé a fait en moins de 5 ans, personne ne l’a fait depuis l’indépendance de la Guinée. Mais on a un problème, lequel ? C’est l’autorité de l’Etat, chacun dit ce qu’il veut, chacun fait ce qu’il veut. Regardez les ordures, quand il pleut à Conakry, tu ne peux pas rouler il y a des embouteillages. Plusieurs ministères se tiraillent pour le ramassage des ordures, parce qu’il y a des intérêts la-dans. Et aujourd’hui, le président Alpha Condé a tiré les leçons, il a créé une agence pour nettoyer Conakry, nous demandons à ce qu’on crée des moyens, on met à la disposition de cette agence pour qu’elle puisse faire son travail dans l’intérêt supérieur de la population de Conakry. Les petits malins qui se trouvent dans les ministères, qui ne veulent pas que cette agence fonctionne, arrêtez. Parce que vous vous ne le faites pas contre Alpha Condé, vous le faites à la Guinée. Il y a des camions qui ont été répartis à toutes les communes de Conakry, je demande à tous les présidents des dénégations spéciales, qu’est-ce que ces camions là font dans les différentes communes ? Les gens au-lieu qu’ils ramassent les ordures, ils transportent du sable, du charbon, chacun là où il est, il veut s’enrichir, personne ne pense à la Guinée, personne ne pense à aider le professeur Alpha Condé. Quand vous regardez le professeur aujourd’hui, il est seul, ayons le courage de le dire, il est seul. Il peut s’occuper de l’Union africaine, il peut s’occuper tous les jours il est dans les avions pour chercher des investisseurs en Guinée, il peut s’occuper de ça et s’occuper du ramassage des ordures ? Il peut s’occuper de ça pour s’occuper de la sécurité dans le pays ? Alors, à l’opposition vous-mêmes vous devez comprendre ce que le professeur Alpha Condé est entrain de faire parce que chacun de vous a gouverné une partie de l’administration guinéenne à un moment donné de l’histoire…

La dernière fois Ousmane Gaoual a insulté le président de la République à l’Assemblée Nationale. Voilà je félicite les députés du RPG dont Nabé qui a été à la hauteur de la mission qu’on lui a confiée. Quand les gens se comportent mal, comportez-vous mal vis-à-vis de lui. Celui qui te frappe à la bouche, casse-lui les deux dents. Donc au président Kori qui préside les plénières de l’Assemblée nationale, quand un député prononce un mot déplacé, il a le pouvoir d’arrêter le député d’avancer. Quand quelqu’un insulte le président Alpha Condé, il y a un fonctionnaire de l’Etat qui est chargé de la faire. Vous entendez de l’autre côté section motard, section Teppéré, section jeteur de cailloux, section brûlé des pneus, section je ne sais quoi, des gens qui doivent détruire. Détruire un pays qui est derrière, un pays qu’on doit reconstruire, eux ils veulent détruire. On parle de dédommagement des gens qui ont été attaqués ici, au-lieu que Cellou ne se batte pour dédommager les gens, il se bat pour trouver de l’argent pour ses bérets. Il a eu de l’argent ici en coulisse, il ne voulait rien dire, c’est quand le PEDN a parlé, il a commencé à faire le tour de la Guinée, il s’est marié en coulisse avec cet argent, après il dit « nous allons manifester ». Alors manifester, nous vous attendons de pied ferme. Mais l’Etat, les gardiens de l’Etat prenez vos responsabilités, nous vous observons. Le RPG s’est battu plus de 20 ans pour avoir le pouvoir, on a le pouvoir, nous allons transformer la Guinée, ceux qui veulent accompagner le professeur Alpha Condé, venez les portes et fenêtres sont grandement ouvertes pour qu’on l’aide, mais ceux qui veulent faire le semblant, ils seront dénoncés.

Je sais quand même que dans l’opposition, il y a des patriotes. Des patriotes ont commencé à se dégager, à se démarquer. Monsieur Fodé Oussou, sincèrement nous quand on fait du bien on dit c’est bon, si ce n’est pas bon on dit ce n’est pas bon. Fodé Oussou a eu l’honnêteté de dire qu’on n’insulte pas un chef. Quand on l’a insulté et on a dit qu’on attend Cellou pour trancher. J’ai dis dans tous les médias qu’il ne pourra pas trancher parce que Cellou est du côté de Gaoual, s’il tranche en faveur de Fodé Oussou, Gaoual va le bombarder. Donc, nous remercions vraiment mon frère Fodé Oussou, il n’a qu’à continuer à réfléchir, nous lui donnons le temps de pouvoir faire la différence entre les patriotes et ceux qui veulent détruire la Guinée. Mais, je vous demande sincèrement, je souhaiterais que la semaine prochaine, que je vois dans tous les médias les réponses des uns et des autres. Mais, je suis sûr, sincèrement si on ne surveille pas Cellou, il risque de mettre des bombes sous le pont Kaaka pour le détruire parce qu’il ne veut pas qu’Alpha Condé fasse des résultats. Mais, vaille que vaille Alpha Condé sortira la Guinée de cette situation…

Propos recueillis et décryptés par Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Commentaires

No Comments