C’est le 20 juillet 2016 que j’ai quitté Dakar à destination de Paris via Francfort et Cologne en Allemagne et Bruxelles en Belgique.

Après avoir raté le vol qui devait me transporter d’Istanbul en Turquie pour Francfort le 21 juillet 2016, je ne foulerai le sol allemand de Francfort que le 22 juillet à 9h37mn.

Mon frère et ami, Boubacar Kindy Diallo qui réside à Brhül dont le chef-lieu administratif est Cologne (Allemagne), avait tout abandonné pour m’orienter au téléphone jusqu’à la gare de Brhül ou il m’avait accueilli avec un enthousiasme indescriptible. J’en étais très touché au point que j’ai fondu en larmes. Et, commença aussitôt mon séjour européen.

Je ne cesserais de remercier tous ceux qui, de près ou de loin, ont contribué, tant soit peu, à la réalisation de ce voyage qui n’était pas du tout gagné d’avance.

Sans prétendre être exhaustif, je me dois absolument de renouveler ma profonde et indéfectible gratitude aux artisans directs de cette expédition libératoire. Il s’agit d’Amadou Diallo de Dortmund, Boubacar Kindy Diallo de Cologne, Bah UFDG de Suisse, Diana de Chine, les frères Baldé de Mediadafrique, Bhouria Babén Fatimah Diallo, Nouhou Baldé de Guineematin.com, Saidou Diallo de Bruxelles et l’ancien Coordinateur de la Garde Presidentielle, Commandant B52 en l’occurrence.

Infiniment merci à toutes et à tous. Dieu soit loué.

Mandian SIDIBE, Journaliste exilé à Paris