DaramagnakiSuite à la plainte de certains conseillers de la commune rurale de Daramagnaki (préfecture de Télimélé) contre le président de la délégation spéciale, Mamadou Yebhé Diallo (dit Têla), le receveur de la commune rurale, Fodé Ben Soumah, et le secrétaire général, Mamadou Alpha Missidé Diallo, pour un détournement présumé de 215 millions de francs guinéens, la réaction de l’ancien maire de Daramagnaki n’a pas tardé.

Joint au téléphone dans la soirée de ce mercredi 31 août 2016, monsieur Abdoulaye Thiam Baldé a commencé tout d’abord par dire qu’il n’est pas surpris. « Je m’attendais à ça. Mais, si les conseillers communaux se considèrent aujourd’hui clairs, c’est parce que le président n’a pas voulu partager l’argent avec eux. Sinon, c’est du faux, ils sont tous égaux. S’ils avaient reçu leur part, on n’allait pas entendre les cris », a-t-il chargé.

D’ailleurs, l’ex maire de Daramagnaki affirme que son successeur a formé un complot pour l’enlever afin de récupérer l’argent de la commune pour bouffer. « Je ne suis pas surpris de voir ce monsieur détourner aujourd’hui de l’argent. Je sais comment il était pressé de m’enlever et récupérer l’argent à la banque. Dès que j’ai quitté, la première règle qui a été donnée, c’est de changer les signatures des comptes à la BICIGUI et à la SGBG. Quand cela fut fait, c’était maintenant des décaissements sans mandat, comme il suppose que les 99% de la population de Dara sont analphabètes. On fait ce qu’on veut, on rend compte ce qu’on veut. Mais, aujourd’hui, tout le monde me donne raison. A partir du moment où ils n’ont même pas eu un an, on décèle un détournement de plus de deux cent millions de francs guinéens (200 000 000 GNF). Ce qui veut dire que s’ils font 5 ans comme je l’ai fait, ils auront plus d’un milliard de nos francs détournés. Mais, le problème est que les conseillers se sont vus trahis par leur président. A leur arrivée à la commune, ils s’étaient entendus de ne pas continuer les travaux que j’ai laissés parce que là tout l’argent était programmé. Ils ont inventé des activités hors PDL pour pouvoir détourner et se partager. C’est pourquoi, ils ont donné un marché gré à gré à un parent du président, celui de la rénovation de l’école primaire de Daramagnaki qu’ils disent avoir fait à 82 millions. Mais, là aussi, le type bénéficiaire du marché a fait le travail et on ne lui a donné que la moitié de la convention. C’est ainsi que les conseillers se sont retrouvés au bureau avec le président, le receveur et le secrétaire général, pour demander leur part comme convenu. Mais, malheureusement, ils n’ont rien reçu. C’est ce qui a fait qu’ils ont écrit contre les trois (3) », a expliqué l’ancien maire de Daramagnaki, Abdoulaye Thiam Baldé.

Politisation de l’affaire ?

« Ce que je déplore dans ça, ce qu’ils veulent politiser l’affaire. Le président, son receveur et le secrétaire général sont actuellement convoqués à Télimélé. Mais, il y a des gens qui disent comme c’est le parti au pouvoir (le RPG) qui préside la délégation spéciale, il ne faut pas que l’affaire soit exposée. Mais, moi, je dis non ! Ce sont des individus mandatés par la mouvance qui sont là, ce n’est pas la mouvance elle-même. Que ce soit l’opposition ou la mouvance, la loi est pour tous. Celui qui détourne, on doit l’enlever et le mettre en prison. Ce n’est pas un problème de parti ; mais, un problème de patriotisme », a indiqué Abdoulaye Thiam, ancien maire RPG arc-en-ciel de Daramagnaki.

Mamadou Diouldé Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 622 671 242

 

Facebook Comments

Guineematin