Mark Yombouno, ministre du Commerce« Le ministre du Commerce, Mark Yombouno, est actuellement en train d’être trimbalé à la gendarmerie du kilomètre 36. Le ministre, son chauffeur et son garde du corps sont suivis par une foule innombrable actuellement ! C’est incroyable ! », s’exclamait au téléphone de Guineematin.com un confrère qui nous informait « en direct », à 14 heures 58 minutes.

Le « fond du problème » ? Notre source est revenue sur la route qui est en chantier permanent et qui dégage un nuage de poussière vers Coyah. Les jeunes auraient barré la route parce qu’elle n’est pas arrosée pour atténuer la poussière. Le ministre Yombouno serait venu avec sa garde qui tenait coûte que coûte à passer. Et, c’est en voulant violer le barrage des jeunes qui résistaient que la garde du ministre aurait usé de son fusil.

« Les coups de sommation ont produit l’effet contraire puisque les jeunes sont devenus beaucoup plus furieux et la population est venue en masse les soutenir », ajoute-t-on au téléphone de Guineematin.com. C’est ainsi, selon notre source, que le ministre, son chauffeur et sa garde ont été conduits à la gendarmerie.

Cet incroyable fait divers se serait produit entre Sanoyah et Kansonyah, a-t-on expliqué à Guineematin.com, ajoutant que le ministre semblait revenir d’une cérémonie où le Premier ministre, Mohamed Saïd Fofana, aurait présidé à Coyah…

Aux dernières nouvelles, le Premier ministre et le préfet de Coyah auraient fait accélérer la procédure pour faire « libérer » le ministre au plus vite ! « Tout n’a finalement duré qu’une trentaine de minutes », a-t-on informé Guineematin.com, à 16 heures 22 minutes.

Guineematin.com

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin