Kankan, séminaire agricole, Le ministère de l’Agriculture a ouvert un séminaire d’échange entre ces cadres, acteurs et partenaires hier, jeudi 05 Février 2014 à Kankan. Cette rencontre  a connu la présence de la ministre l’Agriculture Jacqueline Sultane, de son secrétaire général M. Conté, de l’ensemble des cadres préfectoraux, régionaux, des organisations paysannes et des chambres patronales agricoles.

Kankan, séminaire agricole, C’est à 9 heures 30 minutes que la délégation ministérielle  a été reçue par les autorités régionales, préfectorales et communale dans la salle de réunions du Rectorat de l’Université Julius Nyerere de Kankan. Après l’accueil, l’installation des invités, les officiels ont été reçus  sous des applaudissements de l’assistance. Ensuite, ce fut le discours de bienvenue du Gouverneur de Région, Nawa DAME, qui a souligné l’importance de cette rencontre pour l’autosuffisance alimentaire. La Ministre Mme Jacqueline Saltane qui a pris la parole pour remercier les cadres de son département des efforts louables qu’ils ne cessent de déployer pour accompagner le monde paysan afin d’assurer aux Guinéens et Guinéennes une autosuffisance alimentaire mais aussi une sécurité alimentaire.

A rappeler que le thème de ce présent atelier porte sur ‘’la concertation de l’administration agricole du 5, 6 et 7 Février 2015’’. Plusieurs thèmes seront débattus durant cette rencontre de (3) jours par les acteurs et partenaires du monde agricole dont :

Kankan, séminaire agricoleLe bilan de la compagne agricole précédente, celle de 2014 ;

L’impact de l’épidémie hémorragique  à virus Ebola sur non seulement la production mais aussi de la commercialisation ;

Les perspectives de la campagne agricole prochaine et tant d’autres points intéressants le secteur agricole comme le projet coton, sont inscrits à l’ordre du jour.

Au tour du premier point, le bilan de la campagne agricole présente des hauts et des bas. Parmi les (3) bassins agricole du pays, le bassin forestier a fortement été touché par Ebola. Touché à tel point que la production a fortement chuté. Plusieurs raisons expliquent cette chute : d’abord Ebola qui a entrainé une rareté de la main d’œuvre par les nombreux décès et la fermeture des frontières qui empêche de facto la venue de la main d’œuvre du Liberia et des autres pays frontaliers à la région.

Dans les autres régions, le virus n’a pas impacté de trop les productions agricoles, même si la présence du virus a entrainé des pertes par endroit sur les produits récoltés, quand on sait que longtemps les frontières terrestres sont restées fermées. C’est le cas de la filière de la pomme de terre, qui pourrie avec les paysans, cela malgré la présence de la plate forme de Timbi-Madina. Selon le directeur préfectoral de l’agriculture (DPA) de Pita elle n’est pas accessible à tous les producteurs.

Kankan, séminaire agricole, Selon la ministre, la fédération devrait ouvrir la plate forme de Timbi à tous les paysans ne serait ce que pour cette période épidémique pour leur éviter le pire.

Nombreux seront les paysans qui vont se retrouver dans des difficultés pour la campagne prochaine. D’abord, du fait que les productions ne sortaient pas du pays et les marchés intérieurs n’étaient pas en mesure d’acheter les productions à un prix permettant de soulager le citoyen qui ne compte que sur sa production pour satisfaire l’ensemble de ces besoins vitaux. Cela a conduit les producteurs à thésauriser les productions pour attendre des moments favorables.

La filière d’ananas et de banane a subi peu de perte parce que très tôt les paysans ont su évacuer sur le marché local.

Selon la ministre, c’est la période post Ebola qui inquiète. Car, mieux vaut que les partenaires accompagnent le ministère de l’agriculture et les structures paysannes à la base que d’apporter des tonnes de riz comme aide alimentaire.

Nous y reviendrons pour la suite de ce séminaire

De Kankan, Mamadou Sounoussy DIALLO pour Guineematin.com

Tél. : +224 622 398 283

 

 

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin