Urgent : le porte parole de l’opposition échappe à une attaque

Aboubacar Sylla, UFC« Effectivement ! J’ai été pourchassé par deux mortards qui ont brisé les vitres de ma voiture et tiré des coups de feu en plain embouteillage à Taouyah, entre 20 heures et 20 heures 30… », explique au téléphone de Guineematin.com le député Aboubacar Sylla, président de l’UFC et porte parole de l’opposition, joint peu après cette attaque, ce samedi 4 avril 2015.

Selon la victime, c’est vers Hamdallaye que ceux qui l’ont poursuivi se sont retournés. Mais, lorsqu’ils se sont mis devant son véhicule, ils ont donné un coup de cailloux sur le pare-brise de son véhicule et ont voulu extraire l’opposant. C’est à ce moment-là que le porte parole de l’opposition a manœuvré pour dévier les bouchons et tenter d’échapper à ses agresseurs…

Mais, dans la ruelle où le président de l’UFC a pu se mettre, il est bloqué par un « barrage » dressé par des habitants qui y organisaient une cérémonie de mariage. Il est alors obligé de faire demi tour. Croisant de nouveaux les agresseurs, ces derniers ont sorti des fusils pour tirer. Mais, l’homme a pu garder son sang froid, les mains au volant et le pied sur l’accélérateur pour arriver à l’escadron de Hamdallaye.

Finalement, il lui sera adjoint deux gendarmes pour l’accompagner chez lui, heureusement sain et sauf ! Mais, avec des dégâts sur son véhicule et le sentiment que la Guinée est devenue dangereuse pour ses enfants…

Nouhou Baldé

 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS