Kindia : deux journalistes tabassés par des militaires et leurs matériels retirés

Journalistes, Sabou Fm, presse, KindiaMohamed M’Bemba Condé et Mohamed Lamine Fofana, deux journalistes de la radio « Sabou fm » de Kindia, ont été tabassés par des agents de la première région militaire de Kindia, leur enregistreur et deux téléphones confisqués hier, mercredi 2 septembre 2015, a appris Guineematin.com à travers son correspondant local.

Les deux étaient allés constater un accident causé par un char de combat blindé qui s’est détourné de son chemin pour finir sa course dans un bâtiment d’un habitant du quartier FISSA.

Bien que minus de leurs cartes de presse, ils ont été empêchés de faire leur travail. C’est au moment où ils voulaient se retirer que les soldats du bataillon charre leur ont barré la route, disant avoir reçu des ordres de leurs supérieurs.

Voulant récupérer leur moto garée derrière la case ronde, juste à côté du char, les journalistes se sont heurtés à un refus des militaires.

Mohamed M’bemba était en pleine explication lorsqu’il a été interrompu par des injures, a-t-il rapporté à Guineematin.com : (ta gueule-là ne passera pas ici, imbécile). « Pourquoi m’insultes-tu ? Alors, je ne bouge pas d’ici sans ma moto », répliquera le journaliste.

C’est dans cette tractation qu’ils ont été tabassés et leurs deux téléphones et un enregistreur confisqués. Le second  journaliste, Mohamed Lamine Fofana, a été  légèrement blessé au bras.  D’autres injures ont été également proférées par les militaires : « journalistes mendiants, s’il n’y a pas d’ordre chez vous, chez nous il y’en a », leur a-t-on balancé.

Malgré  l’insistance des confrères, les militaires ont refusé de restituer les objets saisis, ont-ils dit au correspondant local de Guineematin.

De Kindia, Daman Jeannot Mansaré pour Guineematin.com

662 519 494/621 830 748

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS