Ambassadeur de Guinée au Sénégal, Mamadou Beau KéitaComme on le sait, il y a de nombreux dysfonctionnements au niveau du Centre de distribution des cartes d’électeurs comptant pour le scrutin du dimanche prochain, 11 octobre 2015, dans la circonscription électorale d’ambassade du Sénégal. Sur 26.669 électeurs, ce sont 25.547 cartes d’électeurs qui sont arrivées en provenance de Conakry, avec plusieurs centaines de cartes vierges et /ou mal façonnées. Par ailleurs, le vol d’un important lot de cartes, enregistré ce dimanche, 4 octobre 2015, entre 14 h et 15 h, alors que les membres des Commissions de distribution bénéficiaient de leur pause journalière, a appris sur place Guineematin.com via son Correspondant local.
Ambassadeur de Guinée au Sénégal, Mamadou Beau KéitaPrésidant, au Centre Culturel Douta Seck contigu au Centre de distribution des cartes, les manifestations de commémoration, en différé, de la fête nationale de l’indépendance, le 2 octobre ayant coïncidé avec une période de deuil national décrété au Sénégal, suite à la bousculade meurtrière qui a emporté près de 70 ressortissants sénégalais à la Mecque, l’ambassadeur Mamadou Beau Kéita a daigné s’enquérir du déroulement de l’opération de distribution via une visite inopinée.

En recevant son supérieur hiérarchique, Monsieur Patrice Gata Doré, Chef-protocole de l’ambassade et représentant de l’administration au sein de la CEAMI, rassure : « Tout se passe bien ici Excellence Monsieur l’ambassadeur. Les difficultés mineures enregistrées au départ sont déjà surmontées et nous avons procédé à la mise en ordre des cartes par noms de famille et par préfecture. Cela nous a bien facilité la tâche ».

« Faux ! ». Rétorque El Hadj Sané, un responsable fédéral de l’UFDG. Monsieur Doré de répliquer : « Personne n’a le droit de me contester devant l’autorité dont je suis le mandataire ici. Si vous avez des préoccupations, c’est à moi qu’il faut les soumettre pour que je puisse les remonter à l’autorité. L’ambassadeur n’a d’interlocuteur que moi ». A ces mots, le Chargé des questions électorales de l’UFDG, El Hadj Sané, revient à la charge : « Je m’en fous de tout ce que tu racontes. Et puis, je peux avoir le même âge aussi bien que ton père que celui de l’ambassadeur. Je mérite respect et considération de ta part, au-delà des considérations politiques. Tu ne peux pas raconter des contrevérités et que tu nous bâillonnes encore ».

L’ambassadeur calme le jeu et permet à El Hadj Sané de s’exprimer : « Monsieur l’ambassadeur, tout est mis en œuvre par Samba Condé de la CEAMI pour pénaliser les électeurs à retirer leurs cartes. Le rythme est inadmissible, sans compter les tracasseries sciemment orchestrées qui s’y rattachent. Pire, nous venons d’enregistrer une disparition miraculeuse d’un important lot de cartes portant sur l’ensemble des DIALLO originaires de Labé, comme les cartes sont classées par ordre alphabétique des noms de famille et par préfecture. A tout cela s’ajoute 1.122 cartes manquantes, concernant les électeurs des Bureaux de vote numéros 12 et 13 ».

L’ambassadeur Beau Kéita indique la conduite à tenir : « Monsieur Doré, faites tout pour retrouver les cartes perdues. En ce qui concerne les cartes manquantes, il faut que la CEAMI avise Madame Hadja Biya Diallo de la CENI Centrale. C’est elle qui est responsable de la Circonscription électorale d’ambassade du Sénégal. Je l’appellerai en personne, pour l’en informer et l’inviter à trouver une mesure alternative comme le délais est relativement court ». Sans commentaire.

Depuis Dakar, une dépêche de Mandian SIDIBE pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin