manifestation à FreetownAprès plusieurs manifestations pour réclamer les cartes électorales à l’ambassade, nos compatriotes de Sierra Léone sont déboutés ! A quelques heures du vote, aucune carte électorale n’a été remise à un électeur en Sierra Léone où on se demande comment accomplir son devoir civique, si la date de demain est maintenue, a appris Guineematin.com du premier représentant de la CENI dans ce pays voisin.

Au-delà des suspicions et des accusations des uns contre les autres, nos compatriotes de la Sierra Léone ont reçu les cartes en retard et avec beaucoup d’anomalies dont certaines ne peuvent se corriger que par la CENI.

Selon des confidences accordées à Guineematin.com, reçues le jeudi 8 octobre à 11 heures, les cartes électorales  étaient au total 16 159, alors qu’il n’y a qu’un total de 15 944 inscris dans l’ensemble de la Sierra Léone !

Parmi ces cartes, 9 927 n’ont aucune adresse ;

  • 6 017 sont avec adresse ;
  • 208 cartes appartiennent aux électeurs guinéens d’Espagne ;
  • 6 cartes appartiennent aux électeurs guinéens de la Gambie
  • Et, une carte est vierge

Face à ces données, le président de la CEAMI adresse une demande à la CENI. « Je veux qu’on nous donne des instructions pour faire voter les électeurs avec les récépicés et les anciennes cartes avec lesquelles on a voté en 2013 », a confié à Guineematin.com monsieur Razesh Sao Pogomou, le président de la CEAMI.

Au moment où le président de la CEAMI raccrochait Guineematin.com, il s’apprêtait à aller dans une réunion avec les représentants locaux des partis politiques pour leur faire la même proposition, au cas où la CENI l’accepterait.

Mais, quoi qu’il arrive, « on ne pourra pas distribuer les cartes d’ici demain et dire que tout le monde pourra voter. D’abord, les cartes qui sont sans adresse, comment on pourra les distribuer. Ensuite, même celles qui ont leurs adresse, si on veut les distribuer, on ne pourra pas à l’intérieur du pays », a-t-il.

Nouhou Baldé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin