Bah Ousmane, président de l'UPRÀ l’occasion de l’assemblée générale ordinaire de son parti, ce samedi 30 janvier 2016, le président de l’UPR a dit toute sa satisfaction des exilés politiques rentrer au pays. Il a parlé notamment de Diallo Sadakadji et de Bah Oury pour lesquels il a œuvré auprès du chef de l’Etat, a appris Guineematin.com au siège de l’UPR.

À en croire Elhadj Bah Ousmane, c’est après sa réélection que le président Alpha Condé lui a parlé de sa volonté de prôner l’unité nationale. Et, le président de l’UPR en a profité pour mener les démarches qui ont permis de faciliter le retour de Bah Oury et de Diallo Sadakaadji.

Guineematin.com vous propose, ci-dessous, un extrait du discours de monsieur Bah Ousmane sur les négociations avec Elhadj Amadou Oury Diallo, dit Diallo Sadakadji :

comme je suis parmi ses ministres conseillers à la présidence, je lui ai proposé de faire revenir Diallo Sadakaadji, et Bah Oury qui sont en exil depuis quatre ans. Le président a accepté. On a commencé les démarches par Diallo Sadakaadji qui a manifesté le désir de revenir en posant quelques conditions comme la création d’un parti politique dès son  arrivée. Mais, le président Alpha Condé s’est opposé à cette option en disant non. Il faut venir d’abord, on reste en Guinée ici, avant que tu ne formes un parti politique.

Comme, ils se sont longuement tiraillé sur ce point, « je suis allé voir encore le président pour lui dire : président acceptez qu’il crée son parti, pour qu’il puisse revenir afin qu’on puisse travailler ensemble dans le pays. Ainsi, le président a accepté. Il a aussitôt pris son téléphone pour appeler le ministre Bourama Condé pour lui dire Bah Ousmane arrive, signe l’arrêté et tu le remets à Bah Ousmane. Ainsi dit, ainsi fait. J’ai pris l’arrêté, je l’ai mis dans une chemise et comme le lendemain le président partait à Dakar,  nous sommes partis avant lui pour bien préparer le terrain d’entente. Au nombre de quatre (à savoir le président Alpha Condé, ElHadj Sampiring, Sadakaadji et moi- même), nous lui  avons montré l’arrêté  qui lui autorise de créer son parti. Après, nous sommes sortis en laissant seulement le président et Sadakaadji dans la chambre où ils se sont entretenus pendant une heure et quelques…

Propos recueillis et décryptés par Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin